Jim Harrison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jim Harrison

Message  Jocelyne le Mer 8 Avr 2015 - 14:33

Une odyssée américaine
Jim Harrison
Flammarion


Poète, essayiste, romancier, scénariste…, Jim Harrison est un auteur majeur dans la littérature, pas seulement américaine. Fin connaisseur entre autres de Faulkner, de Dickinson, de Dos Passos, il développe une écriture sensuelle, contemplative, lunaire. Une odyssée américaine peut être qualifiée de chef-d’œuvre.

Il y a du Thoreau là-dedans, mais en plus drôle. Il y a du Kerouac là-dedans, mais en moins désespéré. C’est du Harrison, c’est de la littérature et de la bonne. Faut-il évoquer l’histoire, le prétexte plutôt de ce récit ? Un sexagénaire se fait larguer par sa femme, il quitte la ferme qu’il exploitait, après avoir été enseignant en littérature quand même, au volant de son antique voiture. Rien ne le retient plus puisque Lola, sa chienne, est morte de vieillesse. Et puisqu’il faut bien une ligne directrice, il décide de visiter tous les États d’Amérique et d’y jeter un morceau du vieux puzzle de son enfance qui les représente au fur et à mesure du voyage. Mais le voici embringué dans une liaison torride avec une de ses ex-étudiantes – dix-sept ans de différence d’âge – qui s’impose dans son véhicule. Avec un téléphone portable qui plus est !

Mais foin de cette histoire. Ce qui vaut là-dedans ce sont les réflexions du bonhomme tout au long du voyage, les photos des bovins qu’il prend au long du périple, son idée de rebaptiser chaque État d’un nom indien et de renommer les oiseaux de chaque espèce. Ce qui vaut là-dedans c’est cette philosophie particulière du bonhomme, bien éloignée de l’idée de réussite chère à l’American way of life. Ce qui séduit c’est cette écriture légère et profonde à la fois, ce sont ces réflexions sur la vie, ces petits riens. Des petits riens qui nous relient à l’Humain dans ce qu’il a de meilleur.

Un vrai livre de chevet dont on pourra relire des passages sans modération.
avatar

Jocelyne
Le sage et l'artiste


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Harrison

Message  Arun le Mer 8 Avr 2015 - 19:37

J'avais lu "La femme aux lucioles" (3 nouvelles, j'en reparlerai) et "Légendes d'automne" son grand succès (j'en reparlerai également). Donc celui-ci est à découvrir ... Merci de l'info Jocelyne !  Smile

J'ai découvert Jim Harrison avec "La femme aux lucioles" dans les années 90. J'avais beaucoup apprécié si mes souvenirs sont exacts, même si pour moi "Légendes d'automne" est, parait-il, son chef-d’œuvre absolu en matière de nouvelles.  Il faudrait que je relise tout à nouveau pour pouvoir émettre un commentaire plus sérieux !


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Harrison

Message  Arun le Ven 1 Avr 2016 - 10:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jim Harrison

Il est parti vers les étoiles ! Immense écrivain trop méconnu, l'écrivain et poète américain est mort d'une crise cardiaque dans la nuit de samedi à dimanche à l'âge de 78 ans. Il était l'auteur de quatorze romans et dix recueils de poésie.

"Il laisse derrière lui une œuvre qui s'est penchée sur les paradoxes de l'existence: la libido, les fantasmes, la vengeance et la folie, à travers des personnages qui quittent la route pour entrer dans les marges. Le magazine Lire l'avait rencontré chez lui, dans le Montana, l'année dernière. "

1937
Naissance de Jim Harrison le 11 décembre dans le Nord du Michigan, ville de Grayling. Sa mère est d'origine suédoise. Son père est agent agricole, spécialisé dans la conservation des sols.Dans leur famille, cinq enfants.
Lorsqu'il a trois ans, sa famille emménage dans la ville de Reed City (Michigan)
1945 Il a 8 ans, son œil gauche est accidentellement crevé lors de jeux avec une petite fille.
1953 Il a 16 ans, il décide de devenir écrivain "de part mes convictions romantiques et le profond ennui ressenti face au mode de vie bourgeois et middle class".
1953 Il quitte le Michigan pour vivre la grande aventure à Boston et New York (lire WOLF, Mémoires Fictifs)
1960 Il épouse Linda King, à l'âge de 23 ans. Ils sont encore mariés aujourd'hui, et ont eu deux filles, Jamie et Anna.
1960 il rencontre Thomas Mc Gane la même année sur les bancs de la Fac.
1960 Il obtient sa Licence de Lettres.
1962 Son père et sa soeur Judith décèdent dans un accident automobile.
1965 Il publie son premier recueil de poésie "PLAIN CHANT", ainsi que son master de littérature : "
1965 et 1966 Il est engagé comme assistant d'anglais à l'Université de Stony Brook dans l'état de New York. Il renonce à sa carrière universitaire rapidement.
Pour élever ses filles, il rédige des articles de journaux, des scénarios, en même temps que sont publiés ses premiers romans et ses recueils de poèmes.
1967 Retour de la famille (Linda, Jim, et leur fille Jamie) dans le Michigan, où ils s'installent dans une ferme à Lake Leelanau.
1971 Publication de Wolf et de Oulyers and Ghazals
1973 Publication d'Un bon jour pour mourir
1975 Publication de Farmer
Peu après, il rencontre Jack Nicholson, que Thomas Mc Guane, qui travaille à l'écriture de scénarios pour Hollywood,  lui présente. Jack Nicholson devient l'ami de Jim Harrison et lui prête l'argent suffisant pour qu'il puisse nourrir sa famille tout en passant du temps à écrire.
1978-1979 Ce sera l'écriture de  LEGENDES D'AUTOMNE, son premier grand succès littéraire.

Suivront ses œuvres : Sorcier, Faux Soleil, Dalva....

Et sa collaboration à l'écriture de scénarios hollywoodiens... Ainsi :
vers 1988 Avec Thomas Mc Guane, il écrit le scénario du film Cold Feet, que réalisera Robert Dornhelms en 1989 (acteurs : Tom Waits, Keith Carradine). Le film n'a jamais été diffusé en France.
vers 1989 Avec Jeffrey Fiskin, il adapte sa nouvelle UNE VENGEANCE qui sera réalisée par Tony Scott (acteurs Kevin Kostner, Anthony Quinn et Madeleine Stowe).
vers 1992/1993 Avec Wesley Strick, il écrit le scénario de Wolf, qui sera réalisé par Mike Nichols en 1994 (acteurs Jack Nicholson et Michelle Pfeiffer).
vers 1996 Lors d'une visite à Saint Malo pour le FESTIVAL DES ETONNANTS VOYAGEURS, il décide d'interrompre ses collaborations à chaque fois déprimantes et frustrantes avec Hollywood, et de se retirer quelques temps (dans sa cabane non loin du Lac Supérieur) pour écrire une suite à Dalva. Ce sera "La route du retour".
2000 Jim Harrison travaille avec sa fille Jamie à l'adaptation cinématographique, pour Jack Nicholson, de sa nouvelle "LA BETE QUE DIEU OUBLIA D'INVENTER", qu'on peut lire dans son dernier recueil de nouvelles "En route vers l'Ouest".
2002 Off the Side Publié en français sous le titre En marge, traduit par Brice Matthieussent, Paris, Christian Bourgois éditeur, coll. Fictives

Adieu Big Jim ! rose


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Harrison

Message  Sapho le Ven 1 Avr 2016 - 14:28

Merci de nous rappeler son imposante oeuvre Arun !

A ma grande Embarassed je n'ai jamais rien lu de lui; mais il n'est pas trop tard pour apprendre à le connaitre ! study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum