François Emmanuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François Emmanuel

Message  Invité le Lun 20 Avr 2015 - 16:09

François-Emmanuel Tirtiaux né à Fleurus en Belgique le 3 septembre 1952, quatrième d’une famille de cinq enfants (le troisième est l’écrivain Bernard Tirtiaux), est un écrivain belge, d'expression française.
Entre 1970 et 1983, François-Emmanuel Tirtiaux entreprend des études de médecine, pour se spécialiser ensuite en psychiatrie. Parallèlement, il s’adonne à des activités théâtrales, allant jusqu’à fonder le Théâtre du Heurtoir, pour lequel il signe adaptations et mises en scène. Il interrompt d’ailleurs sa formation pour rejoindre Jerzy Grotowski et son Théâtre Laboratoire (Teatr Laboratorium) de Wrocław. C’est lors de ce voyage qu’il entamera la première version de La Nuit d'obsidienne (à l’époque intitulée Archipel).

Dès l’âge de quinze ans, il écrit des poèmes, dont certains seront insérés dans le premier recueil publié (1984), Femmes prodiges, encore sous son nom complet. Ce n’est que deux ans après la publication de sa première plaquette qu’il adopte le pseudonyme de François Emmanuel. Son premier roman, Retour à Satyah, ne sortira qu’en 1989. En 1992 paraissent simultanément le recueil de nouvelles Grain de peau et le roman La Nuit d'obsidienne (prix triennal de la ville de Tournai l’année suivante). En 1994, La Partie d'échecs indiens remporte le prix des Amis des bibliothèques de la ville de Bruxelles et le prix Charles Plisnier. Suivent Le Tueur mélancolique (1995), La Leçon de chant (1996) et La Passion Savinsen (1998) qui obtient le prix Victor-Rossel.

Entre-temps, François Emmanuel exerce le métier de psychothérapeute au Club Antonin Artaud. Il écrit encore de manière abondante : La Question humaine, Le Sentiment du fleuve, Le Vent dans la maison, Bleu de fuite, Là-bas. Sa première pièce de théâtre (Partie de chasse) est parue en avril 2007.

Il a été reçu en 2004 à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

En 2007, son récit La Question humaine est adapté au cinéma par le réalisateur Nicolas Klotz, avec Mathieu Amalric dans le rôle principal, et Michael Lonsdale.

Son roman Regarde la vague (2007) est récompensé du prix triennal du roman 2009.


avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Emmanuel

Message  Invité le Lun 20 Avr 2015 - 16:20



4° couverture:
Qui était Sam Montana-Touré dit Cheyenn, cet Indien des villes dont on retrouva le corps au fond d’une usine désaffectée ? Il est mort enfermé dans son monde. Personne ne peut témoigner sur sa vie, sa quête, sa folie. Seules subsistent de lui quelques séquences muettes extraites d’un film documentaire consacré aux sans-abri. Longtemps après les avoir filmées, le cinéaste est hanté par ces séquences. Il souhaiterait leur redonner vie. Il voudrait traverser l’image de Cheyenn, filmer le « hors champ » de l’image et tenter de rendre à cet homme sa part d’humanité perdue. Ce livre est le récit de cette entreprise étrange et obstinée. Plus le cinéaste enquête, revisite les lieux, recherche les traces, plus il entre au cœur de la lancinante question que lui adressait Cheyenn de son regard silencieux.



Cheynn est un SDF qui vit dans une usine désaffectée avec son chien et un autre SDF Lukakowsky.

Le cinéaste a d'abord fait un premier film.Mais un an après Cheynn a été sauvagement assassiné.Le cinéaste décide donc de faire un second film pour comprendre et retrouver l'assassin.
Dans sa recherche, on parle d’amour, de différence, d’hôpital psychiatrique...
le cinéaste a retrouvé l’amour de Cheynn..
c'et un petit livre mais émouvant qui nous montre que l'on peut dégringoler du jour au lendemain..que les SDF sont des proies vulnérables..

personnellement, je ne suis pas sortie indemne de ce récit.
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum