Sorj Chalandon

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Sapho le Ven 10 Juil 2015 - 17:12

Moi aussi Berga, j'aime énormément cet écrivain!

Je suis occupée à lire de ce même auteur : LES LEGENDES DE NOS PERES qui me plaît beaucoup.

Plus tard peut-être : MON TRAITRE?

Merci pour ton avis et le synopsis merci messages panca
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  bergamote le Ven 10 Juil 2015 - 17:13

que veux-tu j'ai lu trois romans de cet auteur et à chaque fois j'ai été emballée alors je partage Very Happy
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Arun le Ven 10 Juil 2015 - 17:19

Oui,depuis que je l'ai découvert j'apprécie cet auteur donc je note Berga !


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Sapho le Lun 13 Juil 2015 - 16:55

Je termine le livre intitulé : LA LEGENDE DE NOS PERES


RESUME


Après avoir été journaliste à la Voix du Nord, Marcel Frémaux est devenu biographe familial. "Toute vie mérite d'être racontée", disent ses publicités, et c'est pour cela que ses clients se confient à lui. Il les écoute, met en forme leurs souvenirs, les rédige puis fait imprimer un livre destiné aux amis ou au cercle familial.

Un matin, Lupuline Beuzaboc se présente au biographe.
Tescelin, le père de Lupuline, ancien cheminot du Nord de la France, était un Résistant, un partisan de l'Armée des ombres.

Dédaigneux des hommages, il n'a raconté sa bravoure qu'à sa fille. Alors, pour ses 85 ans, Lupuline veut offrir à son père les mémoires de son combat. Elle veut ramener son passé glorieux en pleine lumière. Le vieil homme est réticent. Embarrassé. En colère même de tout ce tapage. Et puis il accepte.

Marcel Frémaux va s'atteler à cet ouvrage avec passion. Pierre Frémaux, son père, fut un Résistant. Comme le vieux Beuzaboc, un partisan de l'Armée des ombres, silencieux et dédaigneux des hommages. Mais son père n'a jamais rien raconté. Et il est mort, laissant son fils sans empreinte de lui.

En écoutant Beuzaboc, c'est son père que le biographe veut entendre. En retraçant sa route, il espère enfin croiser son chemin. Mais rien ne se passe comme il le pensait. Et plus Beuzaboc raconte, plus le doute s'installe.

C'est par une poignée de mains, que le biographe et le vieil homme avaient scellé leur pacte de mémoire. Ensemble, ils franchiront les portes de l'enfer.




MON AVIS


Voici une histoire d'amour et d'admiration d'une fille pour son père, très belle et émouvante. Le récit m'a semblé de plus en plus fort, de plus en plus brillant au fil de la lecture, à mesure que l'on découvre le parcours de Beuzaboc. Il interpelle sur la place du biographe (ou du journaliste), sur son objectivité - parfois difficile lorsqu'il est lui-même trop impliqué. Ce roman interroge également sur les "légendes" familiales, l'image que l'on veut donner de soi, celle que l'on veut avoir (et garder à tout prix) de ceux que l'on aime. Il évoque de ce fait en creux l'acceptation du silence parental, lorsque le passé est déjà trop lourd à porter pour être dit .
Une très belle écriture, imagée et dynamique. Une belle histoire de trahison et de pardon.
Un magnifique roman !


study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  bergamote le Lun 13 Juil 2015 - 17:46

je note Sapho comme d'habitude ! Very Happy bisou
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Arun le Lun 13 Juil 2015 - 18:53

Merci Sapho ! Je note également, bien que dans une file d'attente fort longue ... expressif4


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  bergamote le Sam 19 Sep 2015 - 17:13

je viens de le lire d'une traite !!

[b]La légende nos pères

Un jour, un père poussé par sa fille qui se souvient des récits de la résistance que son père lui avait parlé toute son enfance accepte de rencontrer un biographe qui va l’aider à écrire tout « ça ».
Les deux hommes se rencontrent et de semaine en semaine, le climat entre eux change ? Pourquoi ? L’un, le vieil homme raconte mais le bibliographe a de plus en plus de mal à séparer l’histoire de celle de son père décédé depuis peu et lui aussi résistant.
Un Jour, les deux se rendent compte que l’un ment à l’autre et que l’autre ne croit pas ce qu’il entend….
Qui affabule ? Qui ment ? Pourquoi ? Qui joue et avec qui ?
A nous de le deviner jusqu’à la fin, toutes les hypothèses sont permises.

Du grand Chalandon discret, sobre et un narrateur excellent. De quoi faire un bon roman ce qu’il a fait.

avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Sapho le Sam 19 Sep 2015 - 18:45

Je suis contente que ce livre t'ait plu chère Berga !

Moi aussi j'ai été subjuguée par sa façon d'écrire . J'ai admiré ce dialogue entre les deux intervenants et tout au long de ma lecture, j'ai essayé de trouver la véritable conclusion du récit !


study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Arun le Sam 19 Sep 2015 - 20:14

Je retiens, merci, Berga pour ton partage  Smile


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  bergamote le Sam 19 Sep 2015 - 20:19

pareil pour moi Sapho un magnifique roman d'étude de caractères !
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  bergamote le Dim 3 Jan 2016 - 13:17



Profession du père  
Sorj Chalandon


présentation de l'éditeur


Mon père a été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Eglise pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider.
Je n’avais pas le choix.
C’était un ordre.
J’étais fier.
Mais j’avais peur aussi…
À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet. »

Mon avis



Dans les années 1960, un père  initie son fils  au « dur métier » d’agent secret.  Le but est de tuer De Gaulle, le traître  qui laisse « tomber » l’Algérie. Salan est son idole et  il raconte, raconte, raconte encore et encore des histoires incroyables à son fils  et veut le « dresser »  à sa cause.  Des coups, des insultes, mais  le gosse  se relève et est tellement investi par la  mission de son père qu’il accepte tout de lui.

Mais la vie continue. De Gaulle survit et  le père devient de plus en plus fou.
Un jour que son fils  a trouvé un petit travail qui le déshonore «  mon fils  est un manœuvre » ( en fait il est restaurateur de tableaux de  maîtres) . Mais rien ne compte aux  yeux de ce père  parano et  de plus en plus hors de la vie, hors du temps réel.

Sa femme, une  pauvre femme qui accepte tout du mari, mais pour quelles raisons ?  Elle l’aime encore ? Elle en a pitié ?  Elle en a  peur ? Elle le supporte parce qu’elle n’a  pas le choix ?  

On essaie de comprendre et  on comprend dans les dernières pages du roman.

Un roman puissant et dur mais partout ce qui en ressort c’est cette admiration de ce gamin, malgré les coups, de ce père violent mais présent….

J’ai aimé  cette façon qu’à l’auteur de nous entrainer dans des histoires qui paraissent  sortir tout droit d’un mauvais  film mais qu’il nous fait aimer.
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Arun le Lun 4 Jan 2016 - 16:03

Merci Berga pour ce partage ! je me souviens du premier que j'avais lu de cet auteur, "le quatrième mur". J'avais trouvé son écriture fort dure mais le bouquin magnifique ! Là, le thème me plaît également, donc je retiens.

study study study


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Sapho le Mar 5 Jan 2016 - 16:04

Je pense que Chalandon est une référence en soi ! J'ai déjà lu plusieurs livres de lui et tous m'ont plu!

Je vais donc rajouter celui-ci à ma liste !

merci pour le partage ! merci messages panca merci messages panca Marie
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Sapho le Mer 4 Mai 2016 - 15:33


je viens de terminer : LE PETI BONZI, son premier livre !

RESUME




Jacques Rougeron a douze ans, l'âge où les mots s'enchaînent pour rien, hurlés sous le préau de l'école ou murmurés à la table du père. Jacques Rougeron regarde jaillir ces mots sans pouvoir en attraper aucun. Jacques Rougeron est bègue. Il est bègue, mais le petit Bonzi, son ami, lui dit qu'une herbe magique existe, qui peut le guérir de son mal. Qu'elle existe chez les Indiens, très loin, mais aussi à Lyon, chez lui, et qu'il n'a qu'à goûter ce qui pousse dans la ville, sur les murs, entre les pavés, sur l'écorce des arbres, au pied de son immeuble, même. En attendant sa guérison, le petit Bonzi lui explique comment être respecté à l'école et aimé à la maison. A l'école, il n'a qu'à dire que son père a brusquement disparu de la maison. A la maison, il n'a qu'à prétendre qu'une épidémie de peste s'est abattue sur l'école... Nous sommes le dimanche 29 novembre 1964. Entre deux bouchées d'herbe, Jacques Rougeron raconte que son père a disparu et que la peste décime ses copains. Il sait que dans cinq jours, ses parents ont rendez-vous avec Manu, l'instituteur. Que tout sera découvert. Cinq jours. Cinq jours hors d'haleine pour devenir grand. Cinq jours avec le petit Bonzi à ses côtés. Le petit Bonzi, son ami, son presque frère, sa part de secret, son ombre. Bonzi, celui qui le regarde maintenant se jeter dans le piège.




QU'EN DIRE




Le petit Bonzi est un très beau roman. L’écriture est ciselée, concise, sans « gras » autour. Il y a une recherche sur le mot, une langue inventée tout exprès pour permettre à Jacques Rougeron, petit garçon bègue, de faire en sorte que les mots ne soient plus des ennemis mais des amis. Cette langue est magique, belle à lire. On souffre avec l'enfant, on a l'émotion qui nous reste au fond de la gorge. Avec lui, on découvre un nouveau dictionnaire, et puis des pays imaginaires qu'on aimerait pouvoir visiter. Car il y a cette écriture, donc, et puis une histoire qui nous tient en haleine. Jacques Rougeron rend supportable l'invivable en s'inventant un autre monde, des batailles napoléoniennes, un papa qui disparaît, et même la peste qui frappe l’école. Mais, de petit mensonge en gros mensonge, il risque de se retrouver pris au piège. Une situation que tous les petits menteurs ont connue un jour... Je trouve que "ça marche" très bien. Pas de fausse nostalgie en noir et blanc mais une douleur brute, réenchantée par la langue si pure de l'auteur !


study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Arun le Mer 4 Mai 2016 - 16:25

Merci pour ce nouveau partage Sapho ! Very Happy

Ce doit être en effet, un livre fort touchant que je retiens. Pas facile comme thème à aborder j'imagine. C'est en cela que l'on reconnaît un excellent écrivain ! study study study


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  bergamote le Mer 4 Mai 2016 - 17:16

ah je note merci Sapho !
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  bergamote le Jeu 16 Juin 2016 - 9:45

je viens de terminer "le petit Bonzi"

en effet on suit ce gamin bègue dans toutes ses difficultés et surtout dans son désir de parler. alors il s'invente un double "Bonzi" qui est lui mais en garçon plus modéré et surtout qui le guide, qui parle. C'est son soutien,sa canne. Il invente des histoires, il les raconte à ses copains jusqu'au jour ou vraiment il va trop loin dans son imagination et les adultes s'en mèlent.... Très émouvant et surtout ce langage d'enfant mais surtout ce langage qui appelle au secours !
un très bon Sorj Chalandon mais je n'en doutais pas.
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  Sapho le Mer 1 Mar 2017 - 15:19


Je viens de terminer : PROFESSION DU PERE : Sublime !




Écriture sèche, presque clinique, sans une boursoufflure même dans les moments les plus tragiques. Écriture qui frappe l’uppercut du lecteur et l’empêche de lâcher le livre. C’est une plongée dans l’eau glaciale d’une folie à la fois politique et personnelle d’un homme qui s’abime, abime sa femme, abime son fils en s’inventant des vies imaginaires qu’il croit héroïques, illusoire dissimulation de sa propre médiocrité. Est-il un redoutable pervers narcissique manipulant violemment son fils ou bien est-il lui-même victime de sa propre illusion ?

La fin du livre, en emportant le secret, efface les traces d’une vie… Émile, c’est Sorj Chalandon lui –même, devenu grand journaliste pour Libération et Le Canard enchainé et écrivain multi-couronné. Dans ce roman de son enfance humiliée et violentée, il offre sa profonde et brillante écriture, sans effets, nue, implacable souvent, tendre parfois, pudique toujours…
Impossible de lâcher ce livre.


avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sorj Chalandon

Message  bergamote le Mer 1 Mar 2017 - 17:10

je suis une inconditionnelle de cet écrivain et jusqu’à maintenant je n'ai buté sur aucun merci Sapho de ton ressenti.
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum