Manuel CANDRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Manuel CANDRE

Message  Sapho le Mer 27 Mai 2015 - 15:48


BIOGRAPHIE


Manuel Candré est né à Paris. Élevé à la campagne par des grands-parents , il aime bien l'école malgré tout. Proche des animaux de la ferme, il se spécialise notamment dans le lancer de chats. Diplômé en histoire, ethnologie et urbanisme, il travaille depuis plus de 15 ans au ministère de la Culture et de la Communication. Autour de moi (Joëlle Losfeld) est son premier récit.

Une mère emportée trop tôt par la maladie. Un père sombré tout jeune dans l’alcoolisme. Des grands-parents modestes qui font ce qu’ils peuvent dans les fins fonds d’une campagne qu’on sent froide, humide, désolée... C’est la chronique d’une misère ordinaire, et en bonne logique, sauf par masochisme ou voyeurisme, on ne devrait pas supporter plus de trois pages d’Autour de moi. Alors par quelle magie le lecteur reste-t-il pourtant accroché au récit ? Par la pointe d’humour qui souvent le guette au détour d’une phrase cruelle ; une drôlerie inattendue entre deux descriptions crues ; l’ambiance de tendresse et d’optimisme qui permet à ces petites gens de dominer le malheur, et à l’enfant de faire son chemin dans la vie. Un journal à rebours et une fragmentation des souvenirs qui interroge la reconstitution mémorielle. Une écriture qui exige autant de finesse et d’équilibre que de sincérité : Manuel Candré — dont c’est le premier roman — s’en est merveilleusement sorti.




LIVRE LU : AUTOUR DE MOI




RESUME


« On est de son enfance comme on est d’un pays » écrivait Antoine de Saint Exupéry. Et c’est bien du pays naufragé de l’enfance dont il est question dans cet abrupt et saisissant récit de Manuel Candré. Très haute et athlétique silhouette comme interminable, l’allure soignée, Manuel Candré a le biceps viril assorti d’un visage fait de colère intérieure et de larmes intarissables. Une première impression que vient confirmer ce texte publié aux éditions Joëlle Losfeld.

Composé de fragments, adroitement assemblés, « Autour de moi » est la narration d’une enfance d’où la joie s’absente trop souvent pour convoquer les grandes blessures, de celles dont naissent – peut-être – les romanciers. Confronté très tôt au sentiment d’abandon, celui de la disparition de sa mère, l’auteur revient sur ce voyage impossible à oublier.

Face à l’incompréhensible, comment être encore un enfant, comment s’aménager des respirations d’insouciance. Pas facile, quand tout appelle l’hostilité, quand le quotidien des grands-parents chargés de l’éducation est âpre, ou quand celui qui reste – Le père – noie dans le mauvais vin une désespérance accouchant de la violence. Et pourtant, là est la force de l’enfance, peut-être même celle de la vie : semer des cailloux de fantaisie pour que, par instants, cesse cet automne sans fin. Rares mais précieuses, ces bulles de douceur et de désobéissance accordent au lecteur un oxygène salutaire.


QU'EN DIRE?


Manuel Candré réussit le tour de force : faire de l’enfance une matière littéraire. Une distance, pour cela, est nécessaire : ce sera la forme d’un journal, étalé sur plusieurs années (depuis 1973), avec des souvenirs éparpillés, je veux dire en cela qu’ils ne sont pas chronologiques. Deux ou trois points d’orgue, la mort d’un chaton, la mort de la mère, la mort du chien, la mort du père. C’est cela, ravager : cette table rase qui est aussi quand de l’enfant qu’on était, on accepte les minauderies ou les colères ou les astuces, et puis qu’on débarque un beau jour tout seul, face à soi seul et aux autres, seul.
Premier texte de Manuel Candré, « Autour de moi » est une invitation désenchantée et poignante sur les chemins tragiques de l’enfance, ces chemins hantés de soleils perdus. La poésie sobre et farouche éclairant ce court récit ne me suggère qu’un désir : celui de ne pas juger son enfance ou mieux encore celui de l’écrire.


study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  Arun le Mer 27 Mai 2015 - 15:56

Merci Sapho ! je ne connaissais pas cet auteur, il a l'air diablement intéressant ! certainement dur, comme souvent la vie peut l'être, à lire ! mais comme tu le décris si bien, supportable grâce aux pointes d'humour ! je retiens Smile


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  Sapho le Mer 27 Mai 2015 - 16:22

En fait c'est un livre paru en 2012 et proposé par ROTKO à l'époque. Je l'avais acheté ..............et retrouvé dernièrement en rangeant mes bibliothèques !
C'est vraiment un petit chef d'oeuvre study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  bergamote le Mer 27 Mai 2015 - 17:41

je vais me le procurer car forcément le thème m'interpelle merci Sapho ! :coque:
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  bergamote le Sam 6 Juin 2015 - 16:28

Ca y est je l'ai lu d'une traite lecture
il m'a bouleversée  par sa cruauté douce et la façon de raconter une enfance. Comme tu le dis Sapho, il n'y a  pas de suivi"  mais  comme c'est  bien expliqué ! on vit ses tortures, ses  petites  joies et surtout ses souffrances d'enfance puis d'adolescence.

comme c'est bien écrit et que c ela change de tout ce que  j'ai pu lire sur les enfances douloureuses jusqu'à présent!
il y a de  l'humour, il y a de  la tristesse, du chagrin, de la fatalité et  de la cruauté. je répète volontairement ce mot car c'est ce qui m'a  le plus frappé. Et puis  ce naturel pour raconter les pires atrocités, je pense entre  autres à sa chienne. je pense à son père  retenant son vin  (ceux qui l'ont lu  comprendront ce passage), je pense au chaton, je pense à ses parents, ses grands-parents et ce gamin au mileu de tout  cela?
bref, Manuel Candré  vous  êtes  un très  bon conteur.  Vous  m'avez  vraiment  époustouflée, bravo!
j'espère que vous écrirez d'autres histoires, ou alors  ce roman était une thérapie? et vous vous arrêterez  là?   bravo content respec


Dernière édition par bergamote le Sam 6 Juin 2015 - 16:48, édité 1 fois
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  Sapho le Sam 6 Juin 2015 - 16:45


Il a écrit un second roman qui s'appelle : LE PORTIQUE DU FRONT DE MER que je vais me procurer assez rapidement.
Voici sa présentation par l'auteur!




study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  bergamote le Sam 6 Juin 2015 - 16:52

je le note pour une prochaine commande car là j'en ai reçu 10 cela dit si je vais aussi vite avec les autres Very Happy merci Sapho
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  Arun le Sam 6 Juin 2015 - 19:11

Manuel Candré, je note. D'après ce qu'en raconte Berga ce doit être un excellent auteur ! merci Berga et Sapho pour ces partages Very Happy


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  Sapho le Dim 9 Aoû 2015 - 15:52

Terminé son second livre : LE PORTIQUE DU BORD DE MER

Résumé :


Joao, Lucio, Ray Mayo et M. sont les personnages fatigués de R., cité balnéaire ensablée, à l'abandon, dans laquelle la léthargie semble avoir remplacé jusqu'à l'atmosphère. Entre la chasse aux raies des sables, les parties de I.Go, les bières et les fritures de poulpe au Zanzibar, la vie pourrait s'y écouler sans heurts, si on excepte, toufois, les mirages fantastiques qui viennent troubler l'horizon aux confins du désert. Jusqu'au jour où l'un d'eux disparaît. Commencent alors les premiers hoquets du temps et la lente agonie de R. - à moins que ce ne soit le début de quelque chose... Avec une écriture hypnotique et une ambiance à la J. G. Ballard, ce deuxième roman de Manuel Candré est une expérience où l'on retrouve toute la force et la poésie d'Autour de moi.



RESSENTI


157 pages avalées, dévorées, dégustées en une soirée ! On entre dans ce livre comme on plonge avec des ailes dans un rêve. Du rêve de la poésie de l’intrigue de la magie des couleurs des sensations des sentiments des mirages et bien d’autres plaisirs inattendus ! Le tout en apesanteur pendant 157 pages, avec sous des yeux étonnés et émerveillés une écriture belle et fine ! On part avec Manuel Candré pour une incroyable et onirique aventure.

Pour faire honneur à l’éclosion de ce bel écrivain, Manuel Candré, et pour éclairer nos reflets du temps d’une nouvelle lumière littéraire, extraits choisis (subjectifs) du « Portique du front de mer », avec ce premier paragraphe à l’entrée du roman, pour illustrer le talent de l’auteur :

« Je passe mon temps sur la plage. J’y viens chaque fois que je peux. A toute heure du jour le matin le soir je viens poser mon cul dans le sable plonger mes mains dans le sable épousseter le bas de mes pantalons allonger mes jambes respirer et scruter l’air qui bouge autour de moi, penser à elle. Je peux aussi rester sans frémir je m’absorbe et je m’oublie je me chosifie je suis presque au bord de me déréaliser si bien qu’il ne me faudrait qu’une minuscule secousse pour disparaître que je devienne le sable, monticule à la forme d’homme vite arasé par le vent. Il peut alors arriver que les mouettes approchent en paquets comme si j’étais une vieille planche de bois échouée. J’hésite à exister à reprendre pied si je suis tenté par »...............


Extraits :



Nous étions encore accablés par des vagues de chaleur en provenance du désert, que la proximité de l’océan ne parvenait pas à tempérer, et qui transformait la ville en un funérarium étouffant. Nous entrions tout juste dans l’été. Chacun de nous se sentait aussi lourd qu’un mannequin de son qui a pris l’eau. Il arrivait parfois en quelques précieux instants de l’année qu’une pluie fraîche vienne laver le corps poussiéreux de la ville, tapant sur les toits des automobiles, des immeubles aussi, caressant les façades vitrées des villas. Alors, les visages reconnaissants se levaient vers le ciel, rendant grâce d’être ainsi refondés, écartant les lèvres pour être bus par le ciel fécond.



Les senteurs du désert sont nombreuses, héliocanthe et jasmin du reg, l’air se tapisse des odeurs fauves des petits rongeurs qui l’habitent. Lorsque le crépuscule se déverse intégralement derrière les mesas, puis au-delà des dunes, rougissant la croûte de sable jusqu’au blanc, le faisant paraître comme du verre pulvérisé, et si le vent les ramène vers la ville, on est submergé par une symphonie d’odeurs, musc brûlé, tiges ligneuses écrasées, pétales pressés s’exhument d’entre les colonnes rocheuses.



Chacun sert de témoin aux autres. Non, tu n’es pas fou. oui, tu as bien vu ce surgissement tremblant, vacillant par l’air surchauffé, qui liquéfie jusqu’à la pierre. Non, tu n’as pas rêvé l’engloutissement qui le suite, la béance ourlée d’effroi sur ses bords, la chair de lumière noire et veloutée qui redessine l’horizon.


study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel CANDRE

Message  bergamote le Dim 9 Aoû 2015 - 16:53

merci Sapho je note merci messages panca
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum