Rainer Werner Fassbinder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rainer Werner Fassbinder

Message  Arun le Mer 27 Mai 2015 - 19:37

Le mariage de Maria Braun

Drame réalisé en 1978 par Rainer Werner Fassbinder
Avec Hanna Schygulla , Klaus Löwitsch , Gisela Uhlen ...


SYNOPSIS


Durant la Seconde Guerre mondiale. Maria et Hermann se marient, puis se séparent : Hermann repart au front. Maria trouve du travail dans un bar réservé aux Américains. Elle rencontre Bill, un soldat noir dont elle attend bientôt un enfant. Un soir, Hermann réapparaît. Une bagarre l'oppose à Bill, que Maria tue d'un violent coup à la tête. Hermann s'accuse du crime. Une lourde peine de prison le récompense de son abnégation. Maria jure de l'attendre. Mais, embauchée par un riche industriel, elle devient rapidement sa maîtresse et se voit proposer un étrange marché. Si elle loue son corps à son patron, jusqu'à sa mort, elle héritera de la moitié de sa fortune, et Hermann de l'autre...


Genre : mélo ironique.

Après la Seconde Guerre mondiale, dans l'Allemagne en ruines, Maria Braun attend le retour de son mari, Hermann. On le croit mort. Quand il surgit à l'improviste, Maria vit avec Bill. Elle tue son amant. Hermann s'accuse du crime et fait de la prison. Pendant ce temps, Maria devient la maîtresse de son patron.

Le film rencontra un grand succès, joué avec conviction par Hanna Schygulla — sa prestation constitue le sommet d'une collaboration de plus de dix ans avec Fassbinder. Sous le couvert d'une intrigue romanesque et mélodramatique, Fassbinder décrit avec une profonde ironie l'Allemagne d'Adenauer et de la reconstruction. Symboliquement, le film s'achève sur la victoire de l'équipe nationale de football à la Coupe du monde 1954, moment décisif pour le peuple allemand, qui, de vaincu, redevient vainqueur.

La critique est violente. Ne voit-on pas Fassbinder lui-même, dans une courte apparition, sacrifier la poésie — les œuvres complètes de Kleist — sur l'autel du marché noir ? Un film admirable de maîtrise, mais sacrément dérangeant.
Aurélien Ferenczi Critique de Télérama du 16/06/2012

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum