La paix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La paix

Message  Arun le Dim 16 Aoû 2015 - 20:54

Ce soir  sur  Arte : le  prix de la liberté - la lutte  anti apartheid. A voir ou revoir ! I love you

Cry Freedom : le cri de la liberté
Histoire réalisé en 1987 par Richard Attenborough  
Avec Kevin Kline , Denzel Washington , Josette Simon ...


SYNOPSIS
Au milieu des années 70 en Afrique du Sud. Donald Woods, rédacteur en chef d'un journal libéral, enquête sur Steve Biko, un militant noir considéré comme dangereux par le gouvernement. Il le rencontre à plusieurs reprises, le suit dans ses meetings et finit par se lier d'amitié avec lui. Woods comprend la position de son nouvel ami, qui souhaite avant tout que ses frères noirs puissent s'émanciper. Mais peu après, Biko est arrêté, puis torturé à mort par ses geôliers. Ecoeuré, Woods est décidé à rédiger un livre, dénonçant l'apartheid en Afrique du Sud, à partir du récit de la vie et du destin de son ami, et ce, malgré les menaces qui pèsent sur les siens...
LA CRITIQUE TV DE TELERAMA DU 08/08/2015


Genre : Drame politique
L'Afrique du Sud, en 1975. Un journaliste blanc décide de dénoncer l'apartheid en écrivant un livre sur l'assassinat d'un ami militant noir. Sur fond d'histoire vraie, un film politique très clair, remarquablement réalisé et très efficace. C'est aussi un récit d'aventures palpitant, porté par deux acteurs qui donnent le meilleur d'eux-mêmes : Denzel Washington dans le rôle de Steve Biko, héros de la lutte anti-apartheid torturé à mort, et Kevin Kline en témoin écoeuré. — N.B

[hideedit]


Dernière édition par Arun le Lun 17 Aoû 2015 - 8:00, édité 7 fois
avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix

Message  Arun le Lun 17 Aoû 2015 - 7:51

Excellent film !

L'apartheid aujourd'hui

Historiquement, l’Afrique du Sud est constituée de différentes ethnies autochtones ; fixées arbitrairement par les colons hollandais, anglais et indiens immigrés en « esclavage volontaire ».

En 1991, l’Afrique du Sud est divisée en provinces et bantoustans, territoires réservés à une ethnie et où doivent résider théoriquement tous les membres de l’ethnie. Dans les faits, l’Afrique du Sud est un pays urbanisé et industrialisé, la majorité des noirs et colorés étant urbains, réunis dans des townships souvent informels. Avec l’abolition du Land Act et des bantoustans, les réalités socio-spatiales évoluent lentement. Si on a pu voir l’apparition d’une classe moyenne noire, qui a quitté les quartiers pauvres, le socle de la hiérarchie sociale change peu. La population reste majoritairement ségréguée dans les faits. Si la transition démocratique a été une réussite en matière politique, le bilan est plus sombre en matière économique et sociale.

Aujourd’hui, 25% des noirs gagnent moins de 80€ par mois contre seulement 2% des blancs. 1% des noirs gagne plus de 1500 € contre 23% des blancs. Le chômage, en augmentation depuis la récession en 2008, est de 40% chez les noirs, 5% chez les blancs.

Un autre phénomène sociale est dû à l’attractivité de l’Afrique du Sud pour les pays voisins (Namibie, Mozambique, Botswana, Zimbabwe). L’immigration est forte, en particulier dans les régions minières où ils viennent travailler illégalement et moins cher que la population locale. Ces immigrations engendrent des tensions, voire des conflits dans les quartiers pauvres.

Des tensions qui perdurent
Le secteur des mines, secteur crucial de l’économie sud-africaine, est aussi un secteur hautement symbolique. Si les Anglais se sont lancés dans la course coloniale, c’est pour les ressources minières (or, cuivre, platine, diamants), bien plus importantes que dans les pays voisins. L’industrialisation du pays est le fait du développement du secteur minier. De fait, l’Afrique du Sud est un pays d’ouvriers depuis la fin du XIXe. Les luttes syndicales sont intimement liées au développement minier et aux tensions politiques. Elles ont d’abord existé entre Britanniques et Afrikaners qui n’avaient pas les mêmes statuts ainsi que des salaires, qui s'élargira entre noirs et blancs. Aujourd’hui, elles existent entre Sud-africains et immigrés.

L’Afrique du Sud post-apartheid en quelques dates
1948 : date officielle du début de l’apartheid à l’arrivée au pouvoir des Afrikaners. Dans les faits, c’est une réalité qui remonte au Land Act de 1913 qui officialise la ségrégation spatiale elle même déjà pratiquée depuis l’arrivée des colons hollandais puis anglais depuis le XVIIe siècle.

1960 : Massacre de Sharpeville, township de Johannesburg, la police tire sur la foule qui manifeste contre le pass, qui interdit la circulation hors des zones noires sans contrat de travail. Bilan : 69 morts. 25 ans plus tard, la commémoration de l’événement se solde par 12 morts. De nombreux médias ont comparé ces événements à celui de Marikana.

1991 : Abrogation des principales lois de l’apartheid par le gouvernement de Pretoria (Union Nationale : Afrikaners) dirigé par De Klerk .

1994 : Election de Nelson Mandela (ANC) à 63% des votes. Idée de réconciliation nationale, pas d’épuration, continuité du modèle économique. Mise en place du BEE (Black Economic Empowerment). Discrimination positive et politiques sociales.

1999, 2004 : Election et réélection à la présidence de Thabo Mbeki (ANC), qui marque un virement de politique vers ce qu’on a appelé le « capitalisme noir ». Réformes néolibérales.

2009 : Election de Jacob Zuma (ANC) accusé de corruption puis relaxé, actuel président

Novembre 2012 : Congrès de l’ANC prévu pour choisir le candidat aux prochaines élections : Zuma est en bonne posture.

En savoir plus sur les dérives du régime post-apartheid : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix

Message  bergamote le Lun 17 Aoû 2015 - 14:47

je ne connais pas . je note merci Arun
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum