Annie Ernaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Annie Ernaux

Message  Sapho le Jeu 12 Mai 2016 - 19:02


BIOGRAPHIE


Annie Ernaux naît le 1er septembre 1940 à Lillebonne, mais passe son enfance à Yvetot, en Normandie. Issue d’un milieu social modeste, elle fait des études en lettres, devient professeure certifiée, puis agrégée de lettres modernes. Son premier roman, Les Armoires vides (1974), annonce déjà le caractère autobiographique de son oeuvre. Mêlant l’expérience personnelle à la grande Histoire, ses ouvrages abordent l’ascension sociale de ses parents (La Place, La Honte), son mariage (La Femme gelée), sa sexualité et ses relations amoureuses (Passion simple, Se perdre), son environnement (Journal du dehors, La Vie extérieure), son avortement (L’Événement), la maladie d’Alzheimer de sa mère (Je ne suis pas sortie de ma nuit), la mort de sa mère (Une femme) ou encore son cancer du sein (L’Usage de la photo, en collaboration avec Marc Marie), construisant ainsi une oeuvre littéraire «auto-socio-biographique».

Historique des prix reçus:

1984 - Prix Renaudot, La Place
2008 - Prix Marguerite-Duras, Les Années
2008 - Prix François Mauriac de la Région Aquitaine, Les Années
2008 - Prix de la langue française, l’ensemble de son oeuvre
2014 - Docteur honoris causa de l’université de Cergy-Pontoise




Je viens de terminer le dernier livre d'Annie Ernaux intitulé : MEMOIRE DE FILLE



RESUME




«J’ai voulu l’oublier cette fille. L’oublier vraiment, c’est-à-dire ne plus avoir envie d’écrire sur elle. Ne plus penser que je dois écrire sur elle, son désir, sa folie, son idiotie et son orgueil, sa faim et son sang tari. Je n’y suis jamais parvenue.»
Dans Mémoire de fille, Annie Ernaux replonge dans l’été 1958, celui de sa première nuit avec un homme, à la colonie de S dans l’Orne. Nuit dont l'onde de choc s’est propagée violemment dans son corps et sur son existence durant deux années.
S’appuyant sur des images indélébiles de sa mémoire, des photos et des lettres écrites à ses amies, elle interroge cette fille qu’elle a été dans un va-et-vient implacable entre hier et aujourd’hui.


RESSENTIS




Beaucoup de femmes se reconnaîtront encore en Annie Ernaux, toutes celles – ou presque – qui ont eu 18 ans en 1958.
Cette fois, Annie Ernaux prend le problème autrement que dans ses autres livres.Rien ne compte plus d’une époque, d’une génération sinon ce qu’elles peuvent encore expliquer de sa vie à elle, de son destin le plus personnel. À présent, elle s’interroge davantage sur sa posture d’écrivain . Peut-on ressusciter un temps qui mêle tant d’autres personnes – qui n’ont rien demandé – à sa propre vie ? A-t-elle le loisir de faire revivre à ses relations de l’époque une histoire qu’ils ont peut-être bannie, gommée même de leur mémoire ? Au-delà de la question des droits de l’écrivain, Annie Ernaux s’interroge sur le poids des mots, leur possibilité de recréer au plus juste un temps disparu, une fille morte à jamais. Elle se questionne sur la place du souvenir en littérature, sur la manière dont un individu peut chercher à survivre dans l’écrivain qu’il est devenu, comment il peut rendre la vie à ce qui n’est plus.

Elle raconte les différentes étapes de l’écriture de son livre, ses doutes, ses démarches. Elle livre même le billet d’intention qu’elle a rédigé avant l’écriture du livre. Elle se montre en 1958 et, là, quelques mois plus tôt en pleine phase d’écriture. Exercice de transparence face au lecteur. Tout dire, tout montrer puisque l’écriture ne vise qu’à cela : comprendre, se comprendre.

Un beau livre, captivant. Très belle autobiographie !


study study study

avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annie Ernaux

Message  Arun le Ven 13 Mai 2016 - 8:38

La place, la honte, une femme etc... j'ai vraiment apprécié Annie Ernaux, son écriture toujours émouvante dans la réalité d'une vie. Je te remercie Sapho pour tes ressentis concernant ce dernier ouvrage. Je note bien évidemment même si depuis quelques années, j'avais laissé un peu de côté ces ouvrages. Ce serait peut-être l'occasion de m'y replonger un peu. study study
avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum