Conférence de J.P. Barou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conférence de J.P. Barou

Message  Invité le Ven 3 Avr 2015 - 10:42

Hier soir, à Cabestany, j'ai assisté à une conférence passionnante de Jean-Pierre Barou, en rapport avec son denier livre La Guerre d'Espagne ne fait que commencer, un essai que j'ai acheté et dont je ferai un compte-rendu quand je l'aurai lu !
Pour en revenir à J.P. Barou, que vous connaissez sûrement, quelques mots pour le situer : ingénieur de formation, il est, en 1996, le co-fondateur avec Sylvie Crossman de Indigène éditions, une maison qui a publié le fameux Indignez-vous ! de S. Hessel. Barou a derrière lui une vie bien remplie : rédacteur de La Cause du peuple, cofondateur de Libération, membre du Comité éditorial du Seuil, il est l’éditeur notamment de Vladimir Jankélévitch et Andréï Sakharov ; il a bien connu Sartre, S. de Beauvoir, Camus, Leiris, et d'autres… ; après une plongée, en compagnie de S. Crossman, au cœur des sociétés dites « primitives », ils seront ensemble les commissaires des  expositions à la Grande Halle de la Villette sur le Tibet, les Indiens Navajo et les Aborigènes d’Australie dans les années 1990. Il a écrit de nombreux livres et articles ; j'en ai lu un certain nombre, en particulier sur la non-violence, le Tibet et les savoirs indigènes, tous fort intéressants.

Hier soir donc, il nous a expliqué la démarche qui l'avait conduit à conclure que « la Guerre d'Espagne ne fait que commencer ». Au départ, il a voulu comprendre pourquoi le mouvement des Indignés était né en Espagne, à Madrid le 15 mai 2011, et pas ailleurs. Il s'est rendu sur place, entre autres sur les grands lieux de la bataille de l'Ebre, de l'assassinat de Garcia Lorca, du village de Casas Viejas en Andalousie, aujourd'hui Benalup qui avait décidé en 33 de se couper du monde pour vivre en autarcie (victime d'une terrible répression contre les « ouvriers conscients »). Il s'est rappelé que T. Mann avait vu dans cette Guerre d'Espagne un crime contre « les revendications de la conscience ». Relisant la littérature en rapport avec ce conflit majeur, il a retrouvé sous la plume de Camus, Bernanos et d'autres, cette même idée d'un « avilissement sans précédent de l'esprit », « la disparition de l'homme de bonne volonté ». Selon Barou donc, et il m'a convaincue, « le mouvement des Indignés a réveillé ces revendications de l'esprit si peu portées par les livres d'Histoire ». Il a rappelé que contre le peuple espagnol se sont liguées l'armée franquiste, l'Allemagne nazie, l'Italie fasciste avec, hélas, la complicité passive de l'Angleterre et la France « démocraties d'argent ». Il a raconté aussi (c'est, semble-t-il, le point d'orgue symbolique de son livre) ce que l'on a découvert sur les circonstances de l'assassinat de F. Garcia Lorca, non demandé par Franco lui-même, le poète et dramaturge à qui le coup de grâce fut donné par un membre de sa propre famille se vantant d'avoir tiré deux fois dans la tête du « cabezon », la « grosse tête, l'intellectuel » ; le lieu probable de son inhumation inconnu jusqu'à récemment aurait également été retrouvé.

Un débat animé, émouvant, instructif et intelligent a suivi la conférence avec le public, composé majoritairement de réfugiés espagnols, enfants à l'époque, ou de leurs descendants.  On a pu sentir à quel point en effet, cette guerre n'est pas finie et ne peut l'être à cause de l'amnistie générale, synonyme d'oubli, que beaucoup parmi les « vaincus » n'admettent toujours pas.

Une soirée que je n'oublierai pas, qui fait écho, entre autres, à ce que j'ai connu en accompagnant, au lycée de Perpignan, des travaux transdisciplinaires français-histoire d'élèves descendants d'Espagnols et commençant à entrevoir les déchirements et les non-dits au sein de leurs familles, mais aussi à ce que je découvre en ce moment de l'âme espagnole en me documentant pour mon prochain roman sur la révolution espagnole du début du XIXe siècle.
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  bergamote le Ven 3 Avr 2015 - 11:42

merci Nic. très étoffée ton appréciation et extrémement intéressante, d'autant plus que géographiquement tu es près des espagnols et de leur langue.

je m'étais procuré "indignez-vous"

tu dis le lieu probable de son inhumation inconnu jusqu'à récemment aurait également été retrouvé. je croyais quand même que l'on savait maintenant ! quelle histoire que cette histoire des pays et des morts pour rien !
merci encore NIc je me permets de mettre la photo de Jean-Pierre Barou

avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  Invité le Ven 3 Avr 2015 - 12:21

Durant le débat, un universitaire s'est écrié :" En Espagne, on fait disparaître les morts. Où est enterré Velazquez ? On n'en sait rien. Où est Goya ? On n'en sait rien. Où est Lorca ? On ne veut pas le savoir. Où est enterré Franco ? Tout le monde le sait !"
Il exagère un peu mais pas pour Lorca. Sa famille s'est longtemps opposée à ce qu'on fouille la fosse commune où il était supposé avoir été enseveli avec les trois autres vhommes exécutés en même temps que lui. Elle ne voulait pas non plus se prêter à une recherche ADN.
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  bergamote le Ven 3 Avr 2015 - 12:53

peut-être ne voulait-elle pas que l'on découvre que ce n'était pas lui? qui sait? là ils peuvent faire le deuil sinon leur calvaire recommencera, je dis cela comme ça Rolling Eyes
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  Invité le Ven 3 Avr 2015 - 13:30

bergamote a écrit:peut-être ne voulait-elle pas que l'on découvre que ce n'était pas lui?  qui sait?  là ils peuvent faire le deuil sinon leur calvaire recommencera,  je dis cela  comme  ça Rolling Eyes
Je crois qu'hélas c'est beaucoup plus sordide. On avait honte de lui dans la famille (c'était un homosexuel, de plus on désapprouvait ses écrits) et, d'une certaine manière, c'est peut-être encore le cas ; comme par ailleurs, il a été dénoncé par des parents et amis, avec coup de grâce infligé par un parent, moins on parle de lui et mieux c'est !
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  bergamote le Ven 3 Avr 2015 - 13:41

Oui je vois. Il vaut mieux laisser les morts là où ils sont pour ne pas faire de vagues. C'est malheureux mais tout à fait dans la ligne de ces années là et surtout de ce que faisait Lorca.
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  Jocelyne le Ven 3 Avr 2015 - 18:25

Pour illustré le mouvement des Indignés (j'étais à Madrid en 2011)…

Situé près la Puerta del Sol, l'hôtel Madrid, abandonné depuis une dizaine d'années, avait été transformé en centre d'hébergement temporaire pour les victimes d'expulsions immobilières et en lieu de réunion pour les assemblées populaires et les groupes de travail durant les mois d'hiver.

avatar

Jocelyne
Le sage et l'artiste


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  Invité le Ven 3 Avr 2015 - 18:40

Intéressante contribution, merci Jocelyne, la photo est belle et parlante.
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  Jocelyne le Sam 4 Avr 2015 - 8:45

Une chanson que j'aime bien sur la guerre d'Espagne : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
de et par Serge Utgé-Royo

Pardon si vous avez mal à votre Espagne

Juillet 1936
dans les casernes catalanes
La mort bute sur les milices
et le peuple compte ses armes
Dans les villages et les hameaux
les paysans groupent les terres
En un seul et riche morceau
et passe le vent libertaire


Je pense à vous vieux compagnons
dont la jeunesse est à la douane
et pardonner si ma chanson
vous refait mal à votre Espagne
Mais j'ai besoin de vous apprendre
j'ai envie de vous ressembler
Je gueulerai pour qu'on entende
ce que vous m'avez enseigné


Donne-moi ta main camarade
Prête-moi ton coeur compagnons
Nous referons les barricades
Comme hier la confédération


avatar

Jocelyne
Le sage et l'artiste


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conférence de J.P. Barou

Message  Invité le Sam 4 Avr 2015 - 9:38

Merci pour le partage, Jocelyne. J'ai déjà entendu Serge Ugé-Royo, rarement dans ses propres compositions, plutôt dans ses interprétations de Léo Ferré, en particulier "Avec le temps", chanson très connue que j'aime beaucoup.
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum