isabelle alonzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

isabelle alonzo

Message  bergamote le Sam 4 Avr 2015 - 11:22




Biographie

Isabelle Alonso est née le 8 mai 19531,2 à Auxerre de parents réfugiés espagnols dans une famille de quatre enfants.
Carrière
Féministe engagée, Isabelle Alonso milite pour la défense des droits des femmes dans le monde. Elle fonde l'association féministe Les Chiennes de garde avec Florence Montreynaud, et en reste la présidente jusqu'en 2003 ; elle se dit féministe par humanisme3.
Elle a été conseiller financier dans une banque 4.
Remarquée par Philippe Bouvard en 1995 après la parution de son premier essai, elle devient pour trois ans une des Grosses Têtes de RTL.
Dès son lancement en septembre 2000, elle est chroniqueuse dans l'émission On a tout essayé sur France 2 ainsi que dans l’émission radio On va s'gêner surEurope 1, toutes deux animées par Laurent Ruquier.
De 2002 à 2004, elle joue le rôle de Juliette dans la pièce de théâtre La Presse est unanime, créée par Laurent Ruquier, et on la retrouve plus tard (en 2010 et 2011) dans un one woman show mis en scène par Caroline Loeb et tiré de son premier livre Et encore, je m’retiens !.
Après avoir été chroniqueuse à Siné Hebdo elle collabore à Siné Mensuel.
De janvier 2014 à mars 2014, elle participe à L'Émission pour tous sur France 25.
En 2014, elle suit Laurent Ruquier et revient ainsi aux Grosses Têtes sur RTL.
]Romans
• Roman à l’eau de bleu, Paris, Robert Laffont, 2003, 317 p. (ISBN 2-221-09965-6)
• nouvelle version, Héloïse d'Ormesson, 2012 (ISBN 978-2-35087-191-2)
• Filigrane, Robert Laffont, 2005, 274 p. (ISBN 2-221-10387-4)
• L’Exil est mon pays, Héloïse d'Ormesson, 2006, 296 p. (ISBN 2-35087-031-6)
• Fille de rouge, Héloïse d'Ormesson, 2009, 174 p. (ISBN 978-2-35087-110-3)
• Maman, Héloïse d'Ormesson, 2010 (ISBN 978-2-35087-149-3)
Essais[modifier | modifier le code]
• Et encore, je m’retiens ! Propos insolents sur nos amis les hommes, Robert Laffont, 1995, 250 p. (ISBN 2-221-08073-4)
• Tous les hommes sont égaux, même les femmes, Robert Laffont, 1999, 118 p. (ISBN 2-221-09083-7)
• Pourquoi je suis chienne de garde, Robert Laffont, 2001, 163 p. (ISBN 2-221-09196-5)
• « L'image des femmes dans les médias », Les Femmes, mais qu'est-ce qu'elles veulent ?, Complexe, 2001, 280 p. (ISBN 978-2870278932)
• Plus jamais victime ! Survival, nouvelle méthode de défense au féminin, avec Isabelle Mergault et Martial Vout, Michel Lafon, 2002, 165 p. (ISBN 2-84098-781-3)
• Préface à Métro, boulot, machos. Enquête sur les insultes sexistes au travail, Plon, 2002, 214 p. (ISBN 978-2259195539)
• Même pas mâle ! La révolution clandestine, Robert Laffont, 2007, 225 p. (ISBN 2-221-11018-Cool
• Sexe : pourquoi on ment, Plon, 2011 (ISBN 978-2-259-21313-4)


Je commencerai par :



Même pas mâle (la révolution clandestine)
Chez Laffont


Féministe incontestée et membre de « ni putes ni soumises », Isabelle Alonzo, nous explique, mieux nous assène des vérités évidentes mais que nous ne voyons pas toujours.

Son langage est inhabituel dans la bouche d’une femme, viril, clair et détaillé. Jamais vulgaire, mais un langage que nous ne connaissions jusqu’à maintenant que dans les écrits des hommes. Du moins c’est ce que j’ai ressenti.

Avec des précisions qui pourront en gêner quelques-uns uns et même quelques unes car la société n’est pas faite encore pour le franc-parler des femmes sur certains sujets : sexe qu’il soit masculin ou féminin, l’amour, la vie en couple, la vie sociale, la vie des mères, la vie des parents, la vie politique etc. .. Tous les sujets ont leur argumentation sans détours, sans fioriture, mais on a envie de dire : c’est tellement vrai et évident ! Pourquoi ne l’avions-nous pas remarqué !

Donc je recommande ce livre, à ceux et celles qui ne se choqueront pas si l’on parle de l’égalité devant le plaisir, devant la vaisselle et devant les enfants !

Je souris là, mais il fait du bien ce résumé assené à coups d’exemples tellement vrais. Il nous rappelle que si l’on a le droit de porter le pantalon, nous sommes encore loin d’être à égalité de chance et de vie, dans des dizaines de domaine de notre civilisation avancée !

Bravo Isabelle, c’est avec des femmes comme toi qui n’ont pas la langue de bois que certaines femmes vont peut-être regarder leur vie d’une autre façon et à leur avantage.

avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  Arun le Mar 7 Avr 2015 - 12:57

Ah oui Isabelle Alonzo, je me souviens l'avoir vu chez Ruquier. Elle était chroniqueuse dans une de ses émissions dont le titre m'échappe ! Intelligente, fort sympathique il me semble, j'ai ce souvenir d'elle !

Merci Bergamote, j'ignorai qu'elle avait écrit tout cela. Et ce dernier en clin d’œil à Bretécher il me semble en reconnaître le dessin ! J'ai adoré Claire Bretécher. Je note, cela m'intéresse vivement ! Smile


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

fille de rouge

Message  bergamote le Ven 24 Avr 2015 - 16:21

Fille de rouge

Isabelle Alonso




4ème de couverture

Septembre, la rentrée des classes. Pour Anne, le lycée marque le début d'une nouvelle aventure. La petite Espagnole pense enfin être comme ses camarades, mais c'est sans compter une nouvelle forme de rejet : si elle n'est plus l'étrangère, elle est la fille d'ouvrier, que les filles de notable regardent de haut. En digne héritière de Libertad, son indomptable mère courage, Anne répond à cette nouvelle injustice et se rebelle contre sa condition. À la broderie, elle ne s'intéressera pas. Ses règles, elle ne les aura pas. Et l'âge adulte, elle y échappera.

Nostalgique, drôle et émouvant, Fille de rouge tisse le lien entre deux générations de femmes, le coeur au poing.


Mon avis


Un roman autobiographique qui fait suite à l’exil est mon pays que je n’ai pas lu.

Mais c’est surtout un rappel de souvenirs tant en ce qui concerne son pays, l’Espagne, ses parents, sa famille et le désarroi des exilés.
Ses difficultés, bien que née en France d’être acceptée par ses camarades de classe etc.

Elle nous raconte avec beaucoup d’émotion ce que ses parents ont subi en Espagne franquiste et leur exil vers la France.
J’y ai retrouvé la militante, bien sûr, on ne peut pas être née dans une famille obligée de fuir un régime de dictature, sans y apprendre l’envie de se battre.
Mais Isabelle Alonso est vraiment une auteure de talent et toute sa sensibilité et son amour des siens et de son pays se retrouvent à toutes les pages.

Ce qui n’empêche pas du tout son humour et sa façon bien à elle de raconter son enfance de petite fille avec les inconvénients liés au fait d’être justement une fille !

J’ai donc vraiment bien aimé ce livre.
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  Arun le Ven 24 Avr 2015 - 16:37

Merci Berga ! Je note, j'aimerai le lire c'est bien dans l'esprit de ce qui me plaît. Je n'ai encore rien lu d'elle, mieux vaut tard que jamais dit-on. Mais la liste est fort longue ... Je devrais m'exiler quelque temps dans un lieu clos, histoire de rattraper tout mon retard de bibliophile Smile


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  bergamote le Ven 24 Avr 2015 - 17:03

c'est vrai que l'on ne peut être partout
moi je me note tout ce qui sera susceptible de m'intéresser et quand je passe ma commande j'en laisse la moitié il y en a trop !!
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  bergamote le Dim 3 Mai 2015 - 16:33

Isabelle ALONSO

Maman


Présentation de  l’éditeur :
Maman




Dans la famille de Gus, réfugiés politiques espagnols, on a l'habitude de se battre. Et même si on connaît le goût amer de la défaite, on n'en perd pas pour autant la joie de vivre. Puis, celle contre qui on ne gagne jamais, la mort, emporte la clé de voûte de l'édifice familial. Maman. Avec infiniment de pudeur et de sincérité, Gus retrace les dernières années de sa mère. Celle qui est morte aujourd'hui mais sera là demain, toujours. Hasta siempre.


"Ce matin, j'ai tapé "maman est morte" sur Google. En un dixième de seconde, le moteur de recherche affiche un million trois cent mille réponses ". La mort, on se l'imagine comme dans les films : tirs de mitraillettes, cow-boy fauché par une flèche, et un mot d'esprit qui s'échappe au moment du dernier soupir. Mais en fait la mort d'une mère, c'est insidieux et ça vous prend par surprise. Malgré les signes avant-coureurs, en dépit des diagnostics médicaux, on refuse l'inéluctable. Entre fêtes et larmes, malheur et douceur, Isabelle Alonso ose parler de la perte la plus intime qui soit : celle de sa mère. Après Fille de rouge et L'Exil est mon pays, elle poursuit sa chronique familiale en affrontant sa douleur sans pathos. Elle ne s'épargne rien et, par le rire, tord le cou au larmoyant, pour n'en être que plus poignante.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé  la sobriété des mots d’ Isabelle Alonzo. Pas de  pleurnicheries inutiles, mais  la  longue attente, quand  on sait  comment cela se terminera  mais que  l’on ne  sait  pas … quand …

Elle écorche en passant, les  dificultés que  peuvent rencontrer des personnes  vieillissantes quand  malheureusement, elles doivent  subir  l’hôpital et  la  maison de retraite.

Mais surtout  ce qu’il faut retenir, je crois, c’est cet amour  filial des quatre  enfants de  cette  « mama » espagnole  qui l’entourent et  la soutiennent tout  au long de  sa vie  et  particulièrement  les dernières années.

Isabelle Alonzo écrit bien. Elle pèse ses mots et  jamais ne dépasse  les limites du chagrin. Elle  n’en fait pas  trop mais  justement, sa  peine est d’autant plus  palpable.

A lire, sans  prendre de  mouchoir car  ce n’est  pas  le but de  ce  roman.
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  Arun le Lun 4 Mai 2015 - 7:24

Intéressant, merci Berga ! Je note mais je ne crois pas que je lirai cela en ce moment ! Smile


Dernière édition par Arun le Lun 4 Mai 2015 - 10:13, édité 1 fois


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  bergamote le Lun 4 Mai 2015 - 10:12

Non Arun en effet il y a des moments où nos lectures sont influencées par nos joies et nos peines donc inutile de provoquer la tristesse.bisou
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  Sapho le Lun 4 Mai 2015 - 15:27

Berga, tu sembles être inconditionnelle d'Alonso et la façon dont tu en parles me donne envie de les lire tous.

J'aime les femmes au franc-parler !



Très chouette l'extrait avec RUQUIER bounce bounce bounce
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  Arun le Lun 4 Mai 2015 - 16:28

Merci Sapho, merci une fois de plus Berga ! j'ai adoré littéralement cet interview ! comme toujours avec Ruquier et ses chroniqueurs on ne risque pas de s'ennuyer ! De plus, j'avais oublié un peu pourquoi j'avais accroché avec Isabelle Alonzo. Eh oui elle ne mâche pas ses mots et elle a raison, bien raison ! Elle dit tout haut ce que la plupart des femmes pensent tout bas !!!! merci messages panca







"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  bergamote le Lun 4 Mai 2015 - 16:57

En plus elle est loin d'être sotte et  pas laide . je l'aime beaucoup  et.   elle a fondé  "les chiennes de garde"  je n'"aime  pas trop l'appellation mais j'avais lu leur but et il me convenait: la défense des femmes de tous les pays! .. personne de sensé est contre Very Happy
j'aime beaucoup la vidéo ! je la retrouve complètement !
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  Arun le Lun 4 Mai 2015 - 17:04

Oui je savais pour "les chiennes de garde" ... la formule est rude mais le contenu est juste !


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  Sapho le Lun 22 Juin 2015 - 16:58

Je viens de terminer FILLE DE ROUGE que toi aussi tu as lu Berga!

Une belle histoire qui est en plus de cela extrêmement bien écrite. L'auteur arrive à décrire les émotions de façon à ce qu'on les ressente vraiment. Les héroïnes sont touchantes. Elles se rebellent et se battent pour ce qu'elles croient juste. Le livre parle surtout de la guerre et des femmes. Mais j'ai eu beaucoup de mal à suivre le déroulement de l'action. En fait j'ai pas trouvé qu'il y avait réellement "d'histoire". C'est plutôt écrit à la manière d'un journal intime. On passe du point de vue de la mère à celui de la fille d'un chapitre à l'autre. C'est déroutant, on finit par ne plus savoir qui raconte. En plus de cela la narration fait des bonds dans le temps. La fille raconte son enfance ou sa vie d'adulte, là encore selon les chapitres.
Plume facile, écriture simple et pas mal d'humour; un roman qui pourtant ne me parait pas transcendant !

study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  bergamote le Lun 22 Juin 2015 - 17:07

Tu as un peu raison Sapho. ce n'est pas vraiment une histoire mais des souvenirs qu'elle nous raconte un peu en vrac. Mais on sent quand même une femme qui sait ce que se défendre veut dire. Moi je trouve comme toi que ce n'est pas le livre de l'année mais elle écrit frais et bien. En plus j'aime beaucoup son éducation et sa tenue dans des débats parfois rudes. Là chez Ruquier mais j'en ai vu d'autres où j'angoissais pour elle. J'avais tort ! Elle a du ressort et elle sait aussi parler Very Happy
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  Arun le Lun 22 Juin 2015 - 17:10

Il faudrait que je le lise pour en débattre. D'autant que j'ai assisté à la présentation de son livre chez Ruquier dans son émission "On n'est pas couché" et j'avais, une fois de plus, appréciée cette auteure, cette femme charmante, intelligente, gaie, spontanée . Le problème est, que je devrais attendre la rentrée pour me le procurer. Je ne renouvellerai mon inscription qu'en septembre ...


Dernière édition par Arun le Lun 22 Juin 2015 - 18:52, édité 1 fois


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: isabelle alonzo

Message  bergamote le Lun 22 Juin 2015 - 17:15

tu ne seras pas déçue Arun, car tu la connais toi aussi par ses interventions et ses livres la reflètent bien Rolling Eyes
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum