Iain Banks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Iain Banks

Message  Arun le Mar 6 Sep 2016 - 19:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Iain Menzies Banks, né le 16 février 1954 à Dunfermline dans le Fife et mort le 9 juin 2013 (à 59 ans)1, est un écrivain écossais qui publie ses romans grand-public sous le nom de Iain Banks et ses romans de science-fiction sous le nom de Iain M. Banks. Il a étudié l'anglais et la philosophie à l'université de Stirling. En 2009 il devient membre de la Royal Society of Literature.

Carrière littéraire

Iain Banks est le fils d'un officier de marine en poste à l'Amirauté. Il se destine à l'écriture dès son enfance et entreprend des études d'anglais et de philosophie à l'université de Stirling. Son premier roman, The Wasp Factory , paraît en 19842. En 1997, un sondage mené par le libraire britannique Waterstones et la chaîne de télévision Channel auprès de 25 000 personnes le désigne comme l'un des 100 meilleurs livres du XXe siècle.

Plusieurs de ses œuvres ont connu des adaptations. Espedair Street (en), consacré à une vedette du rock sur le déclin paraît en 1987. Son adaptation radiophonique (en) en quatre parties est diffusée en 1998 par BBC Radio. L'adaptation cinématographique de Complicity (en), paru en 1993, est tournée en 2000 par le réalisateur Gavin Millar2. The Crow Road (en) paraît en 1992, et son adaptation télévisuelle en quatre parties est diffusée en 1996 par BBC Scotland.

Prises de position

Tout comme son ami Ken MacLeod (lui aussi écrivain écossais de science-fiction), Banks fait montre d'une solide connaissance de l'histoire des mouvements politiques de gauche dans ses écrits. Il développe en particulier l'argument selon lequel une économie de l'abondance rendrait possible (si ce n'est inévitable) l'anarchie ou l'adhocratie. Il a signé la Déclaration de Calton Hill qui appelait à l'indépendance de l'Écosse.

À la fin de l'année 2004, Banks était l'un des membres les plus en vue d'un groupe de politiciens et de personnalités médiatiques qui ont mené campagne pour une démission de Tony Blair après l'invasion de l'Irak en 2003. En signe de protestation, il a coupé en deux son passeport avant de le poster au 10 Downing Street. Son ouvrage Raw Spirit fait état de ses préoccupations à propos de l'invasion de l'Irak et le principal protagoniste de son roman The Steep approach to Garbadale débat avec un autre personnage sur un sujet très similaire.

Il décède en juin 2013, à l'âge de 59 ans, d'un cancer de la vésicule biliaire

Proposé par rotko sur FCB

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Résumé :
Stonemouth : petite ville portuaire maussade au nord d’Aberdeen, en Écosse, réputée pour sa brume, ses gangsters, sa drogue à bas prix et son pont suspendu irrésistible pour les candidats au suicide.
Après un exil de cinq ans, Stewart Gilmour est convoqué pour les obsèques de Joe, le patriarche du clan Murston. La dernière fois qu’il a vu les Murston, une des deux familles régnant sur le crime organisé de la ville, ils voulaient sa peau. Mais Stonemouth est aussi la ville de la jeune femme qui hante encore ses rêves. Si son retour sème la discorde, il représente une seconde chance, l’occasion pour lui d’affronter le passé et ce huis clos où tout le monde se connaît.
Des souvenirs comiques ou tragiques à l’instant présent, le héros passe de l’adolescence à la maturité, des anciennes amitiés toujours flamboyantes aux ennemis qui n’ont rien oublié. La semaine de deuil s’écoule entre douceur diffuse et violence extrême, jusqu’à sa conclusion explosive, que Stewart lui-même n’aurait pas pu prévoir.
De sa plume acerbe, intelligente et toujours amusante, l’auteur installe ses personnages dans une ambiance cotonneuse et nostalgique, théâtre d’une histoire complexe et tendre à la fois.

Critique de rotko

Stonemouth, ville fictive d'Écosse, partagée entre la forêt et la mer, est tenue par deux clans rivaux, qui veulent une coexistence pacifique. le narrateur, Stewart, revient au pays après cinq ans d'absence, incertain de l'accueil que lui réserveront ses anciens potes, et surtout une certaine Ellie, pour laquelle il éprouve désir, regret, et plus… car affinités.
Ne serait-il pas la mauvaise étincelle dans un contexte de tensions latentes ?
La force du récit vient d'un secret honteux de Stewart ; Tout le monde le connaît, sauf le lecteur, il ne l'apprendra qu'à la fin, sans que tout soit parfaitement éclairci. C'est de bonne guerre, le lecteur marche à fond, et les deux clans rivaux préfèrent une ombre propice, le narrateur comme l'auteur jouent sur les éclairages…
J'ai bien aimé ce récit, les dialogues « crus » entre copains d'école qui naviguent entre alcool et cocaïne, entre paroles directes et non-dits, tandis que le narrateur fait intérieurement son va et vient entre un passé redouté et un présent incertain.
Les filles y jouent un grand rôle, excellant depuis leur jeune âge entre intrigues ludiques et manèges douteux. le narrateur lui, voudrait tirer son épingle d'un jeu qu' il ne maîtrise pas, à la différence de petits caïds à la rancune tenace.
L'auteur campe des épisodes lourds de menaces, d'autres insidieusement ou franchement violents, avec de nombreux personnages, vite devenus familiers.
Le présent renvoie au passé, celui-ci remonte à la surface, tel ces bas-fonds marins d'Écosse, à l'instar de sentiments enfouis qui peinent à émerger.
Ian Banks a du métier, ses personnages ont de l'épaisseur, et l'ensemble donne au lecteur bien du plaisir.





"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iain Banks

Message  Sapho le Ven 16 Sep 2016 - 14:55

Merci Arun pour cette information! C'est le genre de livre qui me plaît . Je le note mais pour le moment j'ai encore une pile de livres à lire et je réserve les romans policiers et énigmes surtout pour les vacances ! study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum