Jean-Louis Fournier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Louis Fournier

Message  bergamote le Sam 3 Déc 2016 - 11:38


je suis étonnée qu'il n'y ait pas de fil sur cet auteur? Rolling Eyes j'y remédie partiellement avec ce dernier petit livre que je viens de terminer

Ca m’agace


Jean-Louis Fournier

4 ème de couverture


Il y aura toujours une mite dans ma commode, un moustique dans ma chambre, un camion devant moi, un serveur vocal pour me répondre, un humoriste qui ne me fait pas rire. Et un désespéré pressé, pour se jeter sous mon TGV. Je ne serai jamais content.
J.-L. F.

Mon avis

Plus de 45 réflexions sur les petits désagréments de la vie courante.
Un vrai plaisir de lecture ! On ne lit pas, on sourit à chaque page et on retrouve tout ce qui, à un moment de notre vie à tous, nous a ennuyés, énervés, agacés.
C’est jubilatoire, c’est amusant et drôle et à lire absolument quand on ne sent un peu déprimé.

avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Louis Fournier

Message  Arun le Sam 3 Déc 2016 - 13:37

Ah oui merci du partage chère Berga, voila un petit livre qui me conviendrait bien en ce moment ! je pense que je ne tarderai pas à me l’offrir ou regarder si je le trouve à la médiathèque ...


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Louis Fournier

Message  Sapho le Jeu 8 Déc 2016 - 11:17


De Jean-Marie Fournier, j'ai lu : ON Y VA PAPA et POETE ET PAYSAN !

C'est vrai que c'est un auteur agréable et ses livres nous parlent avec humour de la vie quotidienne.

Dans : OU ON VA PAPA , il explique la relation qu'il a avec ses deux fils handicapés ( livre assez controversé notamment par sa femme qui n'a pas admis la façon dont il parlait de ses enfants )

Je lirais volontiers le livre que tu proposes Marie car j'aime beaucoup l'auteur !

J'ai lu aussi de lui le livre intitulé : TROP ( moins aimé )

study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Louis Fournier

Message  bergamote le Jeu 8 Déc 2016 - 11:55

ah je t'assure Sapho il est vivifiant ce livre !! un vrai plaisir de lecture !

j'ai lu aussi "où on va Papa"

j'avais écrit cela:

4ème de couverture

Thomas parle à sa main, il l’appelle Martine… Elle ne sait pas jouer du piano, elle ne sait pas conduire de voiture. …. Elle n’est qu’une main ….

Ne pas être comme les autres, ça ne veut pas dire forcément être moins bien que les autres, ça veut dire être différents des autres…

et j'en avais pensé cela:


Ce livre dédié à Mathieu et Thomas, ses deux fils handicapés de naissance, est poignant dans sa dérision, ses sourires et ses regrets, jamais de remords, du moins c’est ainsi que je l’ai vu.
Des longues listes séparées par des virgules :
De ce que ses fils ne feront jamais
De ce qu’ils auraient aimé faire
De ce qu’il aurait aimé faire avec eux
De ce qui lui a été épargné justement parce que ses enfants n’étaient pas normaux.
Il cite à plusieurs reprises Pierre Desproges, et c’est un peu à la manière de celui-ci que ce roman est écrit : En rire pour ne pas sombrer.

Magnifique mise à nu des sentiments d’un père face à l’épouvantable malchance.



avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Louis Fournier

Message  bergamote le Jeu 8 Déc 2016 - 11:57

et puis comme toi Sapho

poète et paysan ! r

Lu d'une traite et ayant eu ma petite enfance à la campagne, j'ai retrouvé absolument tout: les odeurs, les difficultés à s'adapter au tracteur, les moissons qui étaient tellement conviviales . j'ai senti les regrets mais aussi bien sûr le progrès incontournable.

il a tout décrit avec une telle précision que j'ai fait un bond de 60 ans en arrière, j'ai entendu le paysan se plaindre de l'arrivée des machines mais aussi sa solitude dans son tracteur. plus de cheval ou de boeuf pour faire la causette pendant les heures passées au champ!
Merci Fournier pour ce bon moment passé à vous lire.

l'histoire d'amour est annexe, il faut bien expliquer comment un jeune homme qui veut être dans le cinéma se retrouve avec un fourchet à la main. j'ai même retrouvé ce terme "fourchet" plus entendu depuis des années ! enfin bref j'ai adoré



avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Louis Fournier

Message  bergamote le Jeu 8 Déc 2016 - 11:59

trop

j'avais écrit cela:

Commentaire de sapho que j’ai repris à mon compte

Les murs de la salle d’exposition sont couverts de tableaux, ils sont tous tellement beaux qu’on ne sait plus où donner de la tête, devant lequel s’attarder. Alors, on ne s’attarde pas.
Dans la pénombre, au fond d’une salle, est accroché un seul petit tableau, l’assistance est silencieuse, recueillie. Il s’agit d’un dessin de Raphaël, une vierge belle à se damner. Je m’arrête devant la devanture d’un kiosquier. Les étagères ploient sous le poids des journaux, des revues, souvent jamais lues. Le marchand de journaux est débordé, il n’a plus de place.
Je viens d’acheter un nouveau poste, il me garantit 1350 stations. Je ne peux plus entendre ma radio préférée, il y a trop de stations, elles se brouillent.
Sur l’appareil qu’on m’a offert, je peux stocker plus de 1000 chansons.
Mon nouveau téléviseur me promet 500 chaînes.
Je suis arrêté dans un embouteillage depuis plus d’une heure, il y a trop de voitures.
J’ai voulu acheter les sonates pour piano de Mozart, il y a 50 interprétations. Comment choisir?
Au supermarché, j’ai compté 40 marques de gâteaux secs. Je n’en ai pas acheté.

Le prince a 400 femmes dans son harem, il a l’embarras du choix. Chaque soir, il hésite, se morfond. Quand il choisit une brune, il pense aux blondes, quand il choisit une blonde, il pense aux brunes.
J’ai le syndrome du harem. J’ai le choix, j’ai surtout l’embarras du choix.
J’imagine une forêt hirsute, les arbres sont côte à côte, trop serrés, ils s’étouffent, la forêt va bientôt mourir.
On va couper quelques arbres pour mon nouveau livre.
Il sort une centaine de livres par jour, je pense à mon petit livre. Au bout d’une semaine, il va disparaitre, écrasé par 600 livres.

QU'EN DIRE ?

Trop, c’est le livre contre la surconsommation de tout poil. Celle qui nous fait acheter des yaourts à tous les goûts et à tous les coups, des appareils de plus en plus petits et puissants dont on n’utilisera même pas le quart du tiers des capacités. D’un homme qui lui parle de ses clefs USB sur lesquelles il peut mettre 8 000 livres, 2 000 chansons et 1 400 films, et qu’il emporte en vacances, JL Fournier constate : "J’ai fait un petit calcul : finalement, pour la semaine, ça ne lui fait que 1142 livres à lire par jour, 285 chansons à écouter par jour et 200 films à voir par jour." Tout est sujet à consommation à outrance, les denrées alimentaires, les produits de beauté, la culture, les 17 000 places du Palais Omnisport de Paris Bercy qui sont de la démesure telle qu’on regarde les artistes sur les écrans géants, les 600 livres de la rentrée littéraire qui se musellent les uns les autres, les plus de 200 chaînes de télévision pour ceux qui ont des bouquets satellites, …

J’aime quasiment tout dans ce bouquin, je suis en phase totale avec JL Fournier .On marche complètement sur la tête, et malgré ma volonté de ne pas exagérer, de faire attention, comme tout le monde je consomme voire surconsomme, je me crée des besoins dont je ne peux plus me dépêtrer.

Avec son style très personnel entre humour, tendresse, ironie et vacherie, JL Fournier sait me parler directement, ses chroniques sont justes, certaines carrément exactement ce que je pense, notamment "Trop d’infos" : "Les stations de radio et les journaux bégayent. Toute la journée, ils répètent les mêmes informations. "Le public a besoin d’être informé", prétendent les journalistes. Je n’ai pas envie de tout savoir. Pas envie d’être déformé." . Et plusieurs autres, mais je ne peux pas tout citer.

D’autres sont légères, ou commencent légèrement, construites un peu comme un poème de Jacques Prévert : "Chaque quart de seconde sur la terre, une femme met un enfant au monde. Il faut absolument la retrouver pour lui dire qu’elle arrête."

Enfin, tout cela pour dire que le dernier JL Fournier est bon. Que dis-je ? Il est trop !

avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Louis Fournier

Message  bergamote le Jeu 8 Déc 2016 - 12:00

Veuf

4 ème de couverture

Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre. C'est bien triste. Cette année, on n'ira pas faire les soldes ensemble. Elle est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. […] J’ai eu beaucoup de chance de la rencontrer, elle m’a porté à bout de bras, toujours avec le sourire. C’était la rencontre entre une optimiste et un pessimiste, une altruiste et un égoïste. On était complémentaires, j’avais les défauts, elle avait les qualités. […] Elle n’aimait pas parler d’elle, encore moins qu’on en dise du bien. Je vais en profiter, maintenant qu’elle est partie. J.-L. F

Mon avis

Un petit roman plein d’amour, sans pleurnicheries inutiles. L’auteure rend hommage à sa femme disparue et ne veut se rappeler que les bons moments de leurs 40 années de vie commune
Avec pudeur dans chaque ligne, il explique son manque d’elle mais aussi son amour.
Belle histoire. Il a réussi à ce qu’elle ne soit pas triste mais pleine de souvenirs agréables qui vont l’aider à affronter sa nouvelle solitude
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Louis Fournier

Message  bergamote le Jeu 8 Déc 2016 - 12:01

mon dernier cheveu blanc

mon avis


Ce n’est pas un roman ,ce sont des pages qui se suivent avec des constatations sur le vieillissement et surtout sur le passage souvent difficile de la cinquantaine voire soixantaine, principalement chez les hommes ! Enfin, il était temps, merci Monsieur Fournier !

C’est drôle, décapant et je dois avouer avoir reconnu pas mal de phrases que j’entends autour de moi, chez moi ou...pas loin (rires !)

Sans prétention, un moment de détente c’est tout mais que cela fait du bien de ne pas se prendre la tête !
Je le conseille aux GDS qui ont de l’humour, c’est à dire tous n’est ce pas ? Les jeunes pourront sourire, ceux qui sont dans cette tranche d’âge devront penser : pfffff c’est pas du tout moi ça ! Et ceux qui ne diront rien parce qu’ils se diront : et merde, je suis comme ça moi ?
Voilà .


avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum