Anna AKHMATOVA ( Russie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anna AKHMATOVA ( Russie)

Message  Sapho le Ven 9 Déc 2016 - 19:19



Anna Akhmatova (Анна Ахматова) est le nom de plume d'Anna Andreïevna Gorenko (Анна Андреевна Горенко), une des plus importantes poétesses russes du XXe siècle. Égérie des acméistes, surnommée la « reine de la Neva » ou « l'Âme de l'Âge d'Argent », Anna Akhmatova demeure aujourd'hui encore l'une des plus grandes figures féminines de la littérature russe.
Ses premiers livres, Soir (1912), Chapelet (1914) rencontrent un accueil fervent. Réservée à l’égard de l’inspiration idéologique de la révolution, Akhmatova refuse cependant de suivre dans l’émigration ou l’opposition, la plupart des écrivains de sa tendance. Dans les recueils publiés au lendemain de la guerre civile (Plantains, Anno Domini MCMXXI) s’expriment à la fois le sentiment tragique de l’écoulement d’un monde et une confiance têtue dans les destinées de la nouvelle Russie.

En 1922, sa poésie est interdite de publication par les autorités soviétiques. Elle continue toutefois à écrire et vit de traductions (notamment celles de V. Hugo ou de R. Tagore).

La guerre de 1941-1945, voit son retour en grâce, elle est de nouveau autorisée à publier, la guerre lui inspire des poèmes aux accents patriotiques (Le Serment, Le Courage). Mais très vite elle est de nouveau victime de la répression culturelle menée par Jdanov : en 1946 elle est radiée de l'Union des écrivains soviétiques pour « érotisme, mysticisme et indifférence politique », elle fut réhabilitée en 1955. Elle produit alors deux œuvres majeures Poème sans héros et, surtout, Requiem dédié à la mémoire des victimes de la répression stalinienne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Requiem : Poème sans héros et autres poèmes de Anna Akhmatova


Demande aux femmes de mon temps,

Bagnardes, " cent-cinq ", prisonnières,

Et nous te raconterons tout :

Que la peur nous abrutissait,

Que nous élevions des enfants,

Pour la prison, la torture et la mort.



Pinçant nos lèvres bleuies,

Hécubes devenues folles,

Cassandres de Tchoukhloma

Portant des couronnes de honte,

Nous serons un chœur de silence :

" Au-delà de l'enfer, il y a nous. "



POÈME SANS HÉROS, deuxième partie


Requiem : Poème sans héros et autres poèmes de Anna Akhmatova

DEUX CHANSONS - LA SECONDE



Cette merveille de notre rencontre,

Etait lumière et chanson.

Je ne voulais plus

Aller nulle part.

C'était une amère douceur

Qu'un bonheur au lieu d'un devoir,

Je devais ne pas lui parler,

Et j'ai parlé longtemps.

Que les passions étouffent les amants,

Qu'elles exigent des réponses !

Nous n'étions plus, mon ami, que des âmes

Sur le bord du monde.



1956

study study study




avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anna AKHMATOVA ( Russie)

Message  bergamote le Dim 11 Déc 2016 - 11:04

magnifiques Sapho quels beaux poèmes bravo
et quelle femme !!
merci à toi de me l'avoir fait connaitre kiss2
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anna AKHMATOVA ( Russie)

Message  Arun le Dim 11 Déc 2016 - 12:05

Fort beau poème chère Sapho ! Merci à toi pour cette découverte ....


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum