Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Message  Sapho le Ven 24 Fév 2017 - 14:46


BIOGRAPHIE


Leïla Slimani est une journaliste et écrivain franco-marocaine.

Née d'une mère franco-algérienne et d'un père marocain, élève du lycée français de Rabat, Leïla Slimani grandit dans une famille d'expression française. Son père, Othman Slimani, est banquier, sa mère est médecin ORL.

En 1999, elle vient à Paris. Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, elle s'essaie au métier de comédienne (Cours Florent), puis se forme aux médias à l'École supérieure de commerce de Paris (ESCP Europe).

Elle est engagée au magazine Jeune Afrique en 2008 et y traite des sujets touchant à l'Afrique du Nord. Pendant quatre ans, son travail de reporter lui permet d'assouvir sa passion pour les voyages, les rencontres et la découverte du monde.

En 2014, elle publie son premier roman chez Gallimard, "Dans le jardin de l'ogre". Le sujet (l'addiction sexuelle féminine) et l'écriture sont remarqués par la critique et l'ouvrage est proposé pour le Prix de Flore 2014.

Son deuxième roman, "Chanson douce", obtient le prix Goncourt 2016.

Leïla Slimani se consacre aujourd'hui principalement à l'écriture.





LIVRE LU : DANS LE JARDIN DE L'OGRE



«Une semaine qu'elle tient. Une semaine qu'elle n'a pas cédé. Mais cette nuit, elle en a rêvé et n'a pas pu se rendormir. Un rêve moite, interminable, qui s'est introduit en elle comme un souffle d'air chaud. Adèle ne peut plus penser qu'à ça.» Adèle semble heureuse avec Richard, le médecin qu'elle a épousé. Pourtant, elle ne peut s'empêcher de collectionner les conquêtes. Dans le jardin de l'ogre est l'histoire d'un corps esclave de ses pulsions que rien ne rassasie. Un roman féroce et viscéral sur l'addiction sexuelle et ses implacables conséquences.




Tout est décrit de façon directe et concise, sans fioritures mais sans dissimulation, l’écrivaine ne nous cache rien de la réalité brute et douloureuse mais il n’y a pas de complaisance à décrire le glauque ou le sordide. Nous assistons à tout, comme si nous suivions Adèle durant un reportage et curieusement, de cette simplicité dans la description et l’écriture naît l’émotion et la compassion, nous nous surprenons à souhaiter le rétablissement et le bonheur de l’héroïne, oubliant qu’elle n’est qu’une créature de papier. Etre imaginaire certes mais nous savons aussi qu’elle a de nombreux semblables dans la vie réelle, qui endurent eux aussi toute cette souffrance.
Belle écriture, épurée,tendre et empathique, ce livre est à lire certainement


study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Message  bergamote le Ven 24 Fév 2017 - 14:52

merci Sapho le thème me convient je note donc
bises à toi
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Message  bergamote le Mer 19 Avr 2017 - 14:01

Je viens de le terminer. j'ai vraiment adhéré complètement à l'histoire et au calvaire de cette femme. On ne parle que d'addiction au tabac, à la drogue mais rarement au sexe et l'auteure a su en parler et nous faire connaitre finalement ce que peut être la vie d'une femme obsédée à un point de non retour. bravo
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Message  Sapho le Mer 19 Avr 2017 - 14:31


Contente que ce livre t'ai plu Marie !

J'ai lu aussi : Chanson douce de cette auteure qui a reçu le prix Goncourt en 2016

Je pense que ce livre te plairai aussi !

Je vais penser à le poster ! study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Message  bergamote le Mer 19 Avr 2017 - 17:29

je l'ai noté pour ma prochaine commande Sapho Very Happy
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Message  Arun le Jeu 20 Avr 2017 - 16:12

Si j'avais le temps de tout lire, celui-là ferait certainement l'en tête de mes préférés ! merci chère Sapho pour ce nouveau partage. J'apprécie et évidemment je n'en oublierai pas le titre !

study study study


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Message  Sapho le Jeu 20 Avr 2017 - 19:22

LIVRE LU : UNE CHANSON DOUCE


Chanson douce

Roman qui a reçu le prix Goncourt 2016



4e de couverture :

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.


Mon ressenti


J’ai dévoré Chanson douce en moins de deux jours; pourtant je dois avouer que je me demande ce qui m’en restera dans quelques semaines… Construit comme un thriller psychologique, le roman est pourtant impossible à lâcher. Addictif oui, c’est le mot. Chronique d’un drame dont on sait tout dès les premières lignes, l’auteure se focalise sur toutes ces petites choses qui auraient pu le prévenir voire même l’empêcher. Comment cette nounou si parfaite a-t-elle pu commettre un crime aussi atroce ? Et c’est là que Leïla Slimani est très forte… Elle distille le malaise à petites doses, égrène les faits avec parcimonie. Et elle le fait avec distance, froidement, implacablement. Comme Louise, elle tisse sa toile de façon presque imperceptible. Et nous nous laissons endormir… alors même qu’il sait que les dés sont jetés et qu’aucune issue n’est possible.

Que ce serait-il passé si Leïla Slimani n’avait pas choisi de commencer son roman par la fin…? Aurais-je perçu la menace ? Aurais-je été plus attentive aux signes ? Aurais-je vu venir le drame ? Le fait est que la construction à rebours accentue l’effet « épée de Damoclès » en nous éloignant du banal thriller. Habile. Toute l’attention du lecteur se focalise sur les comportements humains, les déviances, la folie qui couve… Chanson douce est un roman brut très ancré dans son temps. Peut-être trop… Il me laisse aujourd’hui une sensation difficilement explicable de malaise accentuée par cette fin que j’ai trouvé bien trop expéditive !



C'est en tombant sur un article paru dans la presse en 2012 que Leila Slimani a écrit ce roman. Cette nounou aux airs de Mary Poppins s'appelait Yoselyn Ortega. Cette femme travaillait depuis 2 ans dans la famille Krim lorsqu'elle a commis l'irréparable.



study study study

avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leila Slimani ( Maroc- Algérie)

Message  bergamote le Jeu 20 Avr 2017 - 20:11

je note !! Very Happy
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum