Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Dim 9 Avr 2017 - 19:47


Je voudrais vous faire partager ce voyage dans cet archipel, véritable paradis perdu dans l'immensité de l'Océan Atlantique.

Je vais commencer par vous le situer :




Face au Sénégal, cet archipel est composé de 7 îles dont nous avons visité la principale : l'île de Santiago






Cette carte permettra de vous situer les différents endroits visités tout au long de notre séjour.





Après le trajet Bruxelles-Lisbonne, nous décollons pour PRAIA, la capitale de l'archipel où nous logerons chez des hôtes fort sympathiques et très intéressants.






Au-dessus de Lisbonne


Après un voyage de 4h30, nous arrivons enfin à PRAHINA où se situe notre logement face à la mer !








Première rencontre sur le chemin de la maison



Petit port de pêche au pied de la maison



La plage la plus proche : 1 km plus loin


A SUIVRE............
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Arun le Lun 10 Avr 2017 - 10:16

Merveilleux paysages, quelle chance et quels souvenirs pour toi ! merci ma belle de nous faire partager tout cela ! je savais que les lieux étaient paradisiaques et tes premières photos le confirme.



"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Mar 11 Avr 2017 - 15:10


Premier jour : en route vers[color=#ff0000] le centre ville et son marché coloré ff0000]] PRAIA



Sur la route........












La population capverdienne est extrêmement accueillante et chaleureuse , sans pour autant être débordante. Il est facile de nouer des contacts sur place: on peut discuter de longues heures avec les habitants et découvrir leur vie, leurs joies,et leurs peines. Ils sont ouverts et curieux. On y trouve la douceur de vivre et la nonchalance.


A SUIVRE..............
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Mar 11 Avr 2017 - 19:08



VISITE DE CIDADE VELHA


Ancienne capitale du Cap Vert et première ville coloniale construite par les européens sous les Tropiques; elle s'est appelée RIBEIRA GRANDE et est située sur la côte sud à environ 12 km de PRAIA l'actuelle capitale. Ayant subi de violentes attaques de pirates, elle fut donc déplacée au XVII ème siècle.












Vie paisible dans une rue du village








Rua Banana : première rue de l'ancienne ville a été entièrement restaurée et rendue à nouveau habitable.



Les enfants jouent librement dans les rues, les terrains et les bosquets. Ils sont adorés et ne craignent rien.


Il n'y a pratiquement pas de magasins mais pas mal de femmes font du petit commerce dans les rues ( alcool local ou grogue, confitures, un peu de nourriture préparée tel le mais grillé, biscuits........)




Les hommes rentrent de la pêche. Ce n'est plus qu'un tout petit port avec quelques barques.


Deux petits restaurants locaux où l'on sert de bons produits de la mer. La préparation est très simple mais goûteuse.



Tartare de thon blanc ( sauce piquante ou aux herbes)



Petit thazard aux légumes parfumé aux herbes



Rue du village


A SUIVRE............



avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  bergamote le Mer 12 Avr 2017 - 11:50

magnifique !

on dirait des tableaux tellement les couleurs sont belles !
merci Sapho quel beau voyage vous avez fait là !
bisous
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Arun le Jeu 13 Avr 2017 - 16:02

Je rejoins Berga pour te dire toute ma gratitude pour ces si belles photos chère Sapho ! certaines effectivement pourraient fort bien me servir de modèle pour peindre ! à condition bien sûr que je me remette un peu au travail !!!!

Un grand grand merci à toi pour toute la peine et le temps que tu as pris pour les poster ensuite pour la réelle beauté de tes choix ! I love you



"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Ven 14 Avr 2017 - 14:37





SAO DOMINGOS et SAO JORGE DAS ORGASO




Sao Domingos est un petit village situé à 18 km de PRAIA ( compter tout de même 1 bonne heure pour y arriver vu l'état des routes ainsi que les enfants et les animaux qui y courent quand nous traversons les petits villages ) Aujourd'hui, c'est jour de fête!( marché artisanal et course cycliste )


A l'entrée de la ville, point d'eau potable



Marché artisanal



Maison typique



Recyclage de pneu en support de plante



Départ de la courses cycliste





Et toujours, ces magnifiques sourires !


Habitation de la ville

avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Ven 14 Avr 2017 - 14:51


En route vers SAO JORGE DAS ORGASO


Pour y arriver, nous traversons la première partie des chaînes montagneuses de Santiago ( Monte Xota )


Altitude : 1200 mètres


C'est un petit village au nord de Sao Domingos avec un climat très agréable, frais et humide, permettant l'éclosion de belles fleurs. Cette zone très arrosée et bien verte possède un Jardin Botanique ( le seul du pays ),baptisé GRANDVAUX BARBOSA
Il a été créé pour sauvegarder quelques espèces endémiques de l'archipel et pour le multiplier. C'est un endroit magnifique, fréquenté par les habitants de la capitale. Il y fait calme et vraiment très charmant.




Eglise de Sao Jorge



Entrée du jardin
















Les enfants adorent qu'on les photographie




C'est également dans cette région que l'on produit LA GROGUE, eau-de-vie à forte teneur en alcool ( de 50 à 75° ) produite à partir de la canne à sucre. C'est la boisson nationale capverdienne. La production est modeste et reste locale. Il n'y en a pas assez pour l'exporter mais on en vend en duty free à l'aéroport !




A SUIVRE...........

avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Arun le Ven 14 Avr 2017 - 15:08

Tout simplement l'impression de refaire ce voyage avec toi chère Sapho ! nous apprenons d'ailleurs beaucoup grâce à ces photos ! je ne connaissais pas vraiment et je trouve ces sourires et ces lieux quelque peu ensorcelants ! La luminosité qui se dégage des paysages et les regards apprivoisés participent à cet état de grâce ! encore mille merci à toi a belle !


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Dim 16 Avr 2017 - 15:29


Journée à ASSOMADA


Située au centre de l'île, cette région est essentiellement agricole. L'activité commerciale y est dense et les émigrés ( chinois, pakistanais, polonais,portugais.......) contribuent pour une grosse part à l'essor de cette ville .




Paysage traversé pour atteindre Assomada




Si l'on ne possède pas de voiture de location, de petits taxis-bus vous emmènent où vous voulez sur la grande route qui traverse l'île de part en part. Ils font Praia-Tarrafal et sont très nombreux.






A l'entrée de la ville d'Assomada se trouve le fromager huit fois centenaire appelé PEI DE POLOM





Voici les deux églises principales de la ville..........



Son marché, réputé dans tout le pays est un véritable centre commercial.L'animation est toujours là. Les femmes s'y rendent vêtues d'une manière traditionnelle, pagne autour des hanches et foulard noué sur la tête, créant une ambiance très colorée. Ce marché est un lieu de rencontre, l'endroit où circule tous les potins et événements qui se sont passés.











Vendeurs de canne à sucre


Supermarché chinois


Quelques artistes exposent également leurs oeuvres.







A SUIVRE..........


avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Dim 23 Avr 2017 - 16:15


VISITE DE PRAIA, LA VILLE


Le coeur de la capitale : son parc.........




Son coeur historique appelé LE PLATÔ avec :



L'immense marché de SUCUPIRA. Dans cette ambiance africaine très colorée, on trouve de tout : vêtements, alimentation, poissons entiers, produits d'hygiène, de bricolage.........Les allées sont très étroites et bâchées; elles s'entrecroisent et l'on peut facilement s'y perdre.........et puis il y a L'odeur !!!




Petite sieste en attendant le client !


Balade dans les rues du PLATÔ





<le musée AMILCAR CABRAL

Amílcar Lopes da Costa Cabral (12 septembre 1924 - 20 janvier 1973), est un homme politique de Guinée-Bissau et des Îles du Cap-Vert. Il est le fondateur du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert qui amena à l'indépendance ces deux États colonisés par le Portugal.




Emblème des BLACK POWER peint un peu partout dans la ville.




Après le PLATÔ, visite du phare




Du port maritime ( peu ragoûtant )






Des jolies plages de la capitale









Ile Santa Maria qui servit jadis de léproserie et qui actuellement est à l'abandon ( divers projets en route dont un Casino? )










FESTIVAL DE BATUKU dans la capitale.


Le batuque est probablement le genre de musique le plus ancien au Cap-Vert, mais il existe des récits écrits à propos du batuque rien qu’à partir du xixe siècle. À présent, le batuque se trouve uniquement à l’île de Santiago, mais il y a des indices qu’il a déjà existé dans toutes les îles du Cap-Vert.
D’après Carlos Gonçalves, le batuque ne serait pas un genre de musique transposé du continent africain. Ce serait l’adaptation d’une danse africaine (laquelle ?) qui aurait après développé des caractéristiques propres au Cap-Vert.
Le batuque a toujours été banni par l’administration portugaise et par l’Église, parce qu’il était considéré « africain ». Le batuque a même été interdit dans les centres urbains, et il a été presque mourant à partir des années 50.
Il connait un renouveau appréciable depuis le début du 21 ème siècle.










L'instrument est une boule de tissu compacte couverte de plastique ou de cuir que l'on frappe à mains nues.
Il s'accompagne de 2 ou 3 femmes qui dansent le TORNU en frétillant des hanches ceintes d'un foulard avec une grâce farouche.



Pour finir avec PRAIA, voici quelques plantes et fleurs de notre jardin......



Arbre du pélerin. Il retient l'eau de pluie et pourrait ainsi permettre au voyageur de se désaltérer.









Le Passarinho : oiseau emblème du Cap-Vert


A SUIVRE..........



avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Ven 28 Avr 2017 - 18:12



Aujourd'hui, je vous emmène à PICOS et la SERRA MALAGUETTA




Entre Assomada et Tarrafal, la route monte à travers les montagnes et traverse de magnifiques paysages, malheureusement trop souvent sous les nuages.Nous arrivons à PICOS.





Relais d'eau potable à l'entrée de PICOS


PICOS est un beau village perché sur l'arête d'une montagne. Une impression de bout du monde. La vue est sublime sur la vallée, avec un haut rocher ciselé au beau milieu. La rue mène à l'église en longeant de magnifiques maisons colorées.












Non, ils ne sont pas morts, c'est l'heure de la sieste !





Nous reprenons la route vers la SERRA DE MALAGUETTA


Cette crête sépare les deux ribeiras et offre une splendide vue, notamment sur l'île de FOGO. La Sera de Malaguetta est le parc national du Cap-Vert.
Pendant la saison des pluies, toutes ces terres arides reprennent vie dans une explosion de verts. Hélas, nous n'étions pas là pour le voir !







Il n'y a pas à proprement parlé de villages mais plutôt de maisons essaimées un peu partout dans le Parc National.




Depuis la route, nous apercevons une école assez bien délabrée et des bruits de voix parviennent jusqu'à nous. Avant de quitter la Belgique, l'Ambassade où nous avions été chercher nos visas nous avait dit que les écoles étaient pauvres en matériel scolaire. Nous avions donc acheté un lot de divers articles tels : bics, crayons noirs et de couleurs, gommes, taille-crayons, lattes, équerres, rapporteurs.............
Un enfant dans la cour de récréation nous a guidé vers sa classe où nous avons été reçu par l'instituteur et les écoliers avec une joie manifeste.
Nous avons pu bavarder avec eux ( en anglais pour l'enseignant qui traduisait en portugais pour les enfants ) Un moment de pur bonheur !








Voici JAIR, l'instituteur



Ecole maternelle
L'école compte en tout 79 enfants venus de tous les coins de la Serra ( par bus scolaire ou à pieds)



Derniers sourires avant de quitter la région.


A SUIVRE...........
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Arun le Sam 29 Avr 2017 - 10:09

Encore mille mercis à toi pour ce merveilleux reportage photos chère Sapho ! nous sommes gâtés ... je me rends compte de la diversité et de la richesse incroyable que recèle cette île. Picos, par exemple semble haut perché et effectivement donne une idée de bout du monde ! Franchement une belle découverte, j'ai relevé toutes les photos dans un dossier spécial que je conserverai longtemps ! merci messages panca


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Dim 30 Avr 2017 - 15:32


TRAVERSEE DE L'ILE JUSQUE TARRAFAL




Après ASSOMADA et la SERRA MALAGUETTA, la route nous amène vers le Nord de l'île. Quelques km avant TARRAFAL, nous nous arrêtons dans un village nommé CHAO BOM


C'est là que se trouve le camp de concentration aujourd'hui fermé, et qui était tant redouté par les îliens. Transformé aujourd'hui en musée et reste un lieu de mémoire du passé colonial des capverdiens.





TARRAFAL


C'est un village de pêcheurs, en bordure d'une belle plage de sable blanc ornée de cocotiers, sur lesquels on peut apercevoir quelques macaques en liberté. Le week-end, les gens de PRAIA et du village viennent se baigner et faire la fête sur la plage.


Grand Rue



Dans le village



Clocher de l'église


Street Art



A l'entrée du port : une eau de coco toute fraîche à même le fruit



Quiétude



La baie, le port et la plage









Retour de pêche



Vente du poisson




Un repas au resto du coin avec un produit tout frais de la mer : la pieuvre ( diverses préparations)




Retour vers PRAIA ( et quelques beautés sauvages)


Eleveurs de bétail




Petite palmeraie



Village de montagne : JOAO TEVES





A SUIVRE...........
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Arun le Ven 5 Mai 2017 - 10:05

Que de belles photos et toujours cette lumière accentuée par les couleurs chaudes des édifices, j'apprécie une fois encore ! certainement inoubliables pour toi chère Sapho ! une fois de plus merci pour ce partage, qui me va droit au cœur, comme toujours !

merci messages panca



"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Ven 5 Mai 2017 - 14:30


RIBEIRA DE BARCA ET LA GROTTE D'AGUAS BELAS




Petit port de pêche situé dans le creux d'une vallée. On y trouve un chantier naval et un site merveilleux. Hélas, tout y est très pauvre et les touristes quasi inexistants.





Place du village



Dans les rues



Vers la mer



Vendeuses de poissons




La plage avec son sable noir et ses orgues volcaniques féeriques






Dans les environs, se trouve une merveille ! Tout d'abord, il faut aller à la crique d'Angra en barque et de là, atteindre la grotte d'Aguas Belas qui possède une plage à l'intérieur.









Dîner : une bonne CACHUPA, plat national capverdien fait de haricots rouges, Maïs, manioc, fèves, chorizo, poulet et patates douces





avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Ven 5 Mai 2017 - 14:51



PEDRA BADEJO


C'est un village de pêcheurs et d'agriculteurs. Il abrite entre 4000 et 5000 personnes. Ce n'est pas touristique mais il est très charmant avec ses ruelles et ses maisons en pierre. La place principale accueille le marché et tous les aluguers ( petit mini-bus) recherchant des clients pour aller à Praia ou à Tarrafal. Il possède une grande plage de sable noir ( faut aimer) encore très calme pour l'instant mais plusieurs projets d'infrastructures touristiques sont en cours : des allemands projettent d'y installer une marina. La route menant à Praia est pittoresque, agrémentée par des successions de palmeraies et d'espaces désertiques.



Sur la route de Pedra de Badejo





Statue érigée à la mémoire d'un grand guitariste capverdien KATCHAS



A P.Badego, le sable est noir, très noir et derrière la dune, les militaires montent la garde pour que personne ne vienne voler le sable, une activité assez courante sur l'île. Comme souvent, il n'y a pas foule sur la plage; alors les enfants viennent rapidement se mettre à côté de nous. La présence de blancs n'étant pas très fréquente, ils restent près de nous par curiosité . On se regarde, on fait des sourires; c'est assez drôle!






Retour à Prahina où face à la maison nous attend ce bel océan !




F I N
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Ven 5 Mai 2017 - 14:57


MUSIQUE CAPVERDIENNE










avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  Sapho le Ven 5 Mai 2017 - 15:13


Peintre du Cap-Vert





Né en 1953, Kiki Lima est à la fois peintre et musicien. C'est probablement lui qui a introduit au Cap-Vert le principe de l'installation avec une ouvre (où entrent en jeu peinture, sculpture et objets réels) développée dans l'espace. Immigré au Portugal dans les années 1970 pour y étudier le droit, il s'est vite tourné vers les arts visuels. Il vit aujourd'hui au Cap-Vert, à Mindelo, sur l'île de São Vicente d'où l'on voit des bateaux partir pour faire la traversée de l'Atlantique. Il a à son actif de très nombreuses expositions individuelles et collectives aux quatre coins du monde. Il compte parmi les peintres les plus importants de l'archipel.


avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cap-Vert, perdu dans l'Atlantique

Message  bergamote le Ven 5 Mai 2017 - 17:19

quel beau reportage d'un pays inconnu pour moi très belles photos et très beaux textes merci Sapho pour ce partage bisou
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum