Delphine de Vigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Delphine de Vigan

Message  Sapho le Mer 10 Mai 2017 - 15:00


BIOGRAPHIE


Delphine de Vigan est une romancière française.

Son premier roman, "Jours sans faim" est paru en 2001 aux éditions Grasset sous le pseudonyme de Lou Delvig.

En 2007, "No et moi" reçoit le Prix des Libraires. Ce "roman moral" à succès sur une adolescente surdouée qui vient en aide à une jeune SDF a été récompensé par le prix du Rotary International 2009 et par le Prix des libraires 2009. Il a été traduit en vingt langues et une adaptation au cinéma a été réalisée par Zabou Breitman, film sorti en novembre 2010.

En 2008, Delphine de Vigan a participé à la publication de "Sous le manteau," un recueil de cartes postales érotiques des années folles.

En 2009, elle a été récompensée par le "prix du roman d'entreprise," décerné par deux cabinets de conseil (Place de la Médiation et Technologia) avec le soutien du ministre du travail de l'époque Xavier Darcos, pour ses "Heures souterraines" (Jean-Claude Lattès) qui a également obtenu le prix des lecteurs de Corse en 2010. Le roman a été adapté pour Arte par Philippe Harel.

En 2011, elle obtient le prix du roman Fnac, le Prix Roman France Télévisions et le Prix Renaudot des Lycéens pour "Rien ne s'oppose à la nuit," ainsi que le grand prix des lectrices Elle 2012.

Toujours en 2011, elle co-scénarise le film de Gilles Legrand "Tu seras mon fils" avec Niels Arestrup et Lorant Deutsch.

En 2012, elle signe la préface de la BD de sa sœur Margot "Frangines, et c'est comme ça."

En 2015, elle a publié un nouveau roman "D'après une histoire vraie" couronné par le Prix Renaudot et le Prix Goncourt des Lycéens.



Mère de deux enfants, elle vit avec le critique littéraire, reporter et animateur d'émissions culturelles de radio et de télévision, François Busnel.




LIVRE LU : JOURS SANS FAIM


RESUME


Cela s'était fait progressivement. Pour en arriver là. Sans qu'elle s'en rende vraiment compte. Sans qu'elle puisse aller contre. Elle se souvient du regard des gens, de la peur dans leurs yeux.

Elle se souvient de ce sentiment de puissance qui repoussait toujours plus loin les limites du jeûne et de la souffrance. Les genoux qui se cognent, des journées entières sans s'asseoir.

En manque, le corps vole au-dessus des trottoirs. Plus tard, les chutes dans la rue, dans le métro, et l'insomnie qui accompagne la faim qu'on ne sait plus reconnaître.

Et puis le froid est entré en elle, inimaginable. Ce froid qui lui disait qu'elle était arrivée au bout et qu'il fallait choisir entre vivre et mourir."




RESSENTIS


J’aime profondément tous les écrits de Delphine de Vigan parce que cette écrivaine contemporaine majeure a un don incroyable pour saisir, par l’écriture, l’émotion vraie. Elle suggère plus qu'elle ne dépeint les fragilités de ses personnages, ce qui les rend profondément attachants . Elle sait trouver les mots justes pour suggérer une atmosphère, un sentiment pris, empêtré parfois, dans la difficulté de l’instant et elle n’en fait jamais trop, pour laisser au lecteur la liberté de s’approprier l’histoire, son histoire, et d’y trouver éventuellement un écho personnel. C’est d’autant plus vrai que ce premier roman est largement autobiographique et que le sujet qu’elle aborde – l’anorexie, son anorexie – est susceptible de toucher, de près ou de loin, beaucoup de lecteurs. A travers l’expérience de Laure, l’auteure analyse avec beaucoup de finesse et de sensibilité les causes principales et les conséquences prévisibles de cette terrible maladie, mais il en ressort un immense espoir !


Autres livres lus

- No et moi

- Les heures souterraines

- Rien ne s'oppose à la nuit

- Les jolis garçons.


study study study

avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Delphine de Vigan

Message  Arun le Jeu 11 Mai 2017 - 10:18

Merci chère Sapho pour ces dernières nouveautés... il me semble que j'en ai un en attente à lire d'elle je crois qu'il s'agit du livre "D'après une histoire vraie" ...

Ton ressenti me conforte dans l'idée que je devrais tout de même le lire un jour prochain. Oui mais voila, il se trouve, pour l'instant dans les cartons !!!

study study study


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum