Toine Heijmans ( Pays Bas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toine Heijmans ( Pays Bas)

Message  Sapho le Sam 8 Juil 2017 - 17:21

EN MER

Je viens de terminer ce magnifique roman de ce jeune écrivain hollandais!

En Mer est moins le récit d’un événement atroce que celui des méandres d’une conscience tourmentée se débattant contre la fatalité.
Cette traversée est avant tout psychologique. L’accident est une brisure essentielle dans ce qui constitue le fondement intime d’une identité, celle d’un père, d’un mari, d’un homme qui croyait que « la nature était si prévisible qu’on pouvait la résumer totalement dans un almanach ». Donald est un être perdu qui souffre d’un manque de reconnaissance. Plusieurs fois, il répète qu’il est « le père », « le capitaine », qu’il doit décider, qu’il a l’obligation d’assurer l’intégrité de sa fille, donc de maîtriser la mer, qu’il ne doit pas décevoir encore.
La grande réussite du roman tient alors à la manière avec laquelle le jeune auteur hollandais – tout en ravivant les ressorts du thriller – puise dans nos angoisses primitives et nos quotidiens sous pression. Maîtriser la mer revient à se comporter en bon père. Maria ne signifie-t-il pas « mer » en latin ? Pour le narrateur, la paternité est donc une tâche herculéenne. Il faut maîtriser l’immaîtrisable. Dès lors, le genre du roman marin permet d’intégrer une dimension nettement métaphorique. Roman sur la mer et roman sur la paternité, En Mer est l’un et l’autre tout à la fois.


BIOGRAPHIE

Toine Heijmans est né en 1969 à Nimègue, aux Pays-Bas. Il a étudié l’Histoire à l'Université et travaillé pour des quotidiens locaux. En 1995, il a rejoint la rédaction du journal De Volkskrant, à Amsterdam. Il est l'auteur de trois ouvrages : La Vie Vinex, sur un nouveau quartier résidentiel d'Amsterdam, Die Asielmachine, qui rassemble des témoignages de demandeurs d'asile et Respect !, sur le milieu du rap en Europe. En mer est son premier roman, publié en août 2013 aux éditions Christian Bourgois ; il a reçu le Prix Médicis étranger en novembre de la même année.

avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toine Heijmans ( Pays Bas)

Message  Sapho le Sam 8 Juil 2017 - 17:24


Je viens de terminer le second livre de cet auteur intitulé : PRISTINA




RESUME


Fonctionnaire du gouvernement néerlandais, Albert Drilling est chargé de s'assurer que les demandeurs d'asile retournent dans leur pays d'origine lorsque toutes les procédures légales d'accueil ont été épuisées. Ceci avec le minimum de désagréments pour son ministre de tutelle. Ayant jusqu'alors conduit toutes ses missions avec succès, il est envoyé sur une île au large de la côte nord de la Hollande, à la recherche d'une jeune femme demeurée illégalement sur le territoire. Ne disposant que de son nom - Irin Past - comme indice, Albert Drilling mène une enquête plus ardue que les précédentes, qui l'entraînera bien au-delà des frontières insulaires.


CE QUE J'EN PENSE




Dans le monde de l’édition, les règles ne sont pas toujours tendres, et l'auteur est attendu au tournant pour son second roman, surtout si le premier a connu un succès détonant. L’auteur se doit de « faire mieux ». Est-ce toujours possible ?
Dans le cas de Pristina, le « pari » est gagné haut la main. Aussi bien écrit que le premier, ce second roman est plus riche, plus engagé. Plus abouti aussi. Le changement de registre est profitable à l’auteur. Si EN MER est un très bon thriller sur fond de harcèlement professionnel et de mal-être au travail, Pristina, toujours du domaine de l’intrigue à suspense, explore un sujet socio-politique d’actualité : les centres (ici néerlandais) de « résidence » pour les demandeurs d’asile en attente de régularisation.


Pristina vaut surtout pour le regard humain que l’auteur, par l’intermédiaire de ses personnages principaux et de tous les habitants de l’île, porte sur les demandeurs d’asile arrivés chez eux .


D’abord réticents, méfiants, grâce au comportement sociable d’Irin, les barrières vont tomber, les échanges inter-culturels se faire et une cohabitation pacifique participative va remplacer la défiance initiale.


Les îliens vont finalement considérer les étrangers arrachés à leurs racines comme des personnes égales à eux-mêmes, pouvant apporter autant que recevoir dans leur vie et leur travail de tous les jours, et comprendre qu’accepter leur venue est profitable à tous… Et ça, ça fait plaisir à lire.


A choisir entre l’acceptation de l’autre ou son rejet, Toine Heymans et ses personnages choisissent l’acceptation. Pour ça et pour le reste, ce roman qui sait prendre des allures de reportage quand il le faut, malgré ses quelques « petites longueurs » mais rien n’est parfait, est un coup de cœur.


Les personnages, dont la psychologie n’est pas toujours creusée à l’extrême, sont suffisamment attachants pour nous émouvoir et nous faire sourire.


Irin et ses trois protecteurs en tête. Et y compris Albert le fonctionnaire zélé qui, à mesure de son enquête et de ses entretiens, s’humanise au contact des autres .


Parmi les personnages secondaires, l’inventeur de faux noms et de faux passés qui permet aux migrants de se fondre
au mieux dans la masse, est particulièrement savoureux.


On le voit, beaucoup de questions sont ici posées sur l’immigration en général et les migrants en particulier, notamment sur la place qu’ils peuvent (espérer) avoir dans un pays d’accueil.


L’auteur est journaliste, ce qui lui permet, en utilisant les ficelles de son métier, de nous proposer des sujets de réflexion inscrits dans une œuvre romanesque . Une façon intéressante de présenter les choses. Et sans jamais faire la morale…


Pristina est un roman intéressant, très actuel, qui pointe du doigt les failles d'un système parfois concentrationnaire.
Néanmoins, le dernier tiers manque de souffle en déplaçant l'action vers la ville kosovare, avec un Albert qui doute et tourne en rond.


Heureusement, jusqu'à la fin, Irin Past porte le récit, par sa grâce et sa révolte.


study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Toine Heijmans ( Pays Bas)

Message  Arun le Dim 9 Juil 2017 - 9:44

Un roman fort intéressant et évidemment un sujet bien d'actualité ma chère Sapho ! je ne dis pas que je le lirai tout de suite, mais peut-être lorsque j'aurai plus le goût et l'envie ...

Merci en tout cas de ce partage ! par ailleurs, il me semble que l'auteur ne m'est pas inconnu ??

study study study


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum