Lost in Translation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lost in Translation

Message  Arun le Mer 19 Aoû 2015 - 19:26

Lost in Translation

Comédie dramatique réalisée en 2003 par Sofia Coppola
Avec Bill Murray
Un excellent film à voir ou revoir ! je le recommande

Mercredi 19 août de 20:50 à 22:30

SYNOPSIS
Bob Harris, une star de cinéma sur le déclin, tourne à Tokyo un spot publicitaire vantant les mérites d'un whisky. Confronté à un réalisateur et à une équipe de tournage dont il ne comprend ni la langue ni les attentes, il se sent perdu dans cette ville et cette culture si différentes. Il fait la connaissance de Charlotte, une jeune Américaine qui loge dans le même hôtel que lui. Délaissée par son mari photographe, Charlotte se prend rapidement d'affection pour Bob. Leurs premiers rapports sont placés sous le signe d'une timide complicité. Bob et Charlotte multiplient les occasions d'être ensemble et partent de conserve à la découverte du Tokyo branché, de bars à strip-tease en karaokés improvisés. Peu à peu, ces deux êtres solitaires se rapprochent l'un de l'autre...


LA CRITIQUE TV DE TELERAMA DU 06/12/2008

Film de Sofia Coppola (Lost in translation, USA, 2003). Image : Lance Acord. Musique : Brian Reitzell. 100 mn. VM. Avec Bill Murray : Bob Harris. Scarlett Johansson : Charlotte.

Genre : brève rencontre à Tokyo.

Un homme, une femme. Un regard, un hôtel. On croit connaître la chanson. Et voilà que Sofia Coppola nous la chante à sa façon, limpide, unique. La femme, c'est Charlotte, jeune mariée au visage bouffi de sommeil. Celui qui la regarde, c'est Bob, acteur du double de son âge, les traits figés dans une moue de perplexité caoutchouteuse.

Météorites déboussolées, ivres d'ennui et de solitude, Bob et Charlotte tournoient sur eux-mêmes avant de s'entrechoquer en douceur. Leur attraction est d'abord régie par le décalage horaire. Sofia Coppola donne à palper, comme personne, cette étrange maladie du voyageur condamné à vivre à contretemps, perdu dans un brouillard énergisant. Elle capte aussi la douleur fugace mais intense de l'étranger privé de ses repères. Du coup, la plus petite connivence devient rassurante. Un seul regard est source d'apaisement. Bob et Charlotte se rejoignent par solidarité métaphysique, unis par la beauté de leur silence dans le brouhaha tokyoïte. Interprétés par deux acteurs au jeu translucide et pénétrant, ils semblent éterniser le calme avant la tempête. Bob et Charlotte s'aiment-ils, s'aimantent-ils ou s'épaulent-ils simplement ? Sofia Coppola nous laisse résoudre l'énigme tout seuls, face à nous-mêmes, longtemps après la mystérieuse image de fin. Marine Landrot


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum