"Suite française", le film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Suite française", le film

Message  Jocelyne le Mer 1 Avr 2015 - 19:32

Denise Epstein conservait précieusement les écrits de sa mère, Irène Némirovsky et les a fait publier quelque 60 ans après la mort en déportation de cette dernière. « Suite française » obtient, à juste titre, le Renaudot en 2004. L’histoire se déroule en trois parties : « Tempête en juin » avec l’exode des Parisiens ; « Dolce », la vie sous l’occupation dans un village français ; « Captivité », le dernier volet seulement esquissé par l’auteure.

Il est difficile de mettre en images un livre aussi intimiste. C’est pourtant ce qu’a essayé de faire Saul Dibb avec Michelle Williams et Kristin Scott Thomas, entre autres acteurs. Le film est sorti aujourd’hui (1er avril 2015) et je viens de le voir.

Saul Dibb n’a retenu que la partie « Dolce ». Pourquoi pas ? Au-delà de l’attirance entre une jeune femme au mari infidèle prisonnier en Allemagne et l’officier musicien que sa belle-mère, avec qui elle vit dans une petite ville de province, est tenue d’héberger, c’est toute la société qui l’entoure qu’Irène Némirovsky s’était attachée à décrire. Les travers, les petites et les grosses lâchetés des uns et des autres, mais aussi les actes d’héroïsme. Les différentes classes sociales étaient scrutées tour à tour avec une implacable lucidité. C’était en microcosme toute l’Occupation et tous les « occupés » ainsi explorés. Frustration des pauvres, arrogance des nantis. L’armée allemande se déployait en majesté dans le pays que Pétain leur avait livré. Petit à petit, le vrai visage des uns et des autres se faisait jour, et ce n’était ni tout blanc ni tout noir…

Passé à la moulinette d’Hollywood, on obtient quelque chose de sirupeux et d’étrangement discordant. Car si tout est raccord question costumes, meubles, voitures (et j’en passe) d’époque, la sauce linguistique laisse plutôt à désirer : tout le monde parle anglais sauf les Allemands de la bonne société (d’avant la guerre) qui s’expriment en anglais. Bref c’est du n’importe quoi. Mais surtout, ce qu’il y a d’indicible dans le roman est ici grossièrement caricaturé au point que le spectateur se demande s’il ne regarderait pas une sitcom plutôt qu’un film tiré d’un superbe ouvrage…

Vous aurez compris, je n’ai pas aimé.
avatar

Jocelyne
Le sage et l'artiste


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Suite française", le film

Message  Arun le Mer 1 Avr 2015 - 20:11

J'avais lu le roman "Suite française", d'ailleurs écrit par une auteure que j'affectionne particulièrement ! Je n'étais pas au courant de l'adaptation du livre de Irene Nemirovsky. Le magazine "Télérama" n'en a pas encore écrit une ligne mais cela ne saurait tarder.
Jocelyne a écrit:
Il est difficile de mettre en images un livre aussi intimiste. C’est pourtant ce qu’a essayé de faire Saul Dibb avec Michelle Williams et Kristin Scott Thomas, entre autres acteurs. Le film est sorti aujourd’hui (1er avril 2015) et je viens de le voir ... Vous aurez compris, je n’ai pas aimé.

C'est souvent le cas avec les films tirés d'un  roman et surtout d'un roman intimiste ! On en ressort parfois déçu. Je note, merci de nous faire partager cette info Jocelyne !  

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Suite française", le film

Message  Jocelyne le Mer 1 Avr 2015 - 20:22

Une adaptation en roman graphique (par Emmanuel Moynot) a paru chez Denoël graphic en janvier, mais je ne l'ai pas encore lu.

http://livre.fnac.com/a7792945/Emmanuel-Moynot-Suite-francaise
avatar

Jocelyne
Le sage et l'artiste


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Suite française", le film

Message  Invité le Mer 1 Avr 2015 - 20:32

J'ai lu ce beau roman. Ton avis, Jocelyne, m'incite à le relire... sans aller voir le film !
Merci pour le compte-rendu, bien utile et explicite. Smile
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Suite française", le film

Message  Arun le Jeu 2 Avr 2015 - 11:13

"Suite française" ... Quel livre ! L'exode et l'occupation allemande sont deux pans de la Guerre mondiale peu traités de manière aussi approfondie. J'ai dévoré ce roman que je relirai également avec grand plaisir.

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum