Indu SUNDARESAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Indu SUNDARESAN

Message  Sapho le Lun 23 Nov 2015 - 19:17


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


BIOGRAPHIE


Indu Sundaresan est l'auteur des best-sellers internationaux La Vingtième Épouse, Le Festin de roses et La Splendeur du silence, parus aux Éditions Michel Lafont.

Après la mort de son père, pilote de l’Indian Air Force, dans un accident d’avion, sa famille s’installe à Bangalore, puis Indu Sundaresan part étudier l’économie à l’université du Delaware.

Son premier livre, La Vingtième Épouse (2002), obtient le Washington State Book Award et remporte un énorme succès. La suite de ce roman, Le Festin de roses (2003), est également un best-seller.

Définitivement installée aux États-Unis, Indu Sundaresan vit actuellement dans les environs de Seattle.

LIVRE LU : LE FESTIN DES ROSES


RESUME

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Nur Jahan, l'impératrice dont la beauté éclipse l'éclat du soleil, fascine ses sujets... Un jeune audacieux se risque enfin à contempler sa souveraine, un privilège réservé à son époux, le Grand Moghol Jahangir. Pour restaurer l'honneur bafoué de Nur Jahan, l'empereur dépouillera tous les rosiers d'Ispahan et déposera aux pieds de la femme qu'il adore des myriades de pétales chatoyants en gage d'amour éternel. Forte de cette passion, Nur Jahan ne craint plus personne. Mais le pouvoir de l'impératrice vacille lorsque son mari meurt... Afin de conserver son influence au sein du palais, elle va mettre en avant sa nièce, pour qui un nouvel empereur, fou d'amour, érigera le légendaire Taj Mahal.


RESSENTI



Si le livre d'Indu Sundaresan est bien un roman, il ne s'écarte que modérément des données historiques. L'auteure semble avoir fait des recherches assez sérieuses. Elle a même puisé dans les différentes sources des épigraphes insérées au début de chaque chapitre. Seront ainsi cités, entre autres, Thomas Moore,Allison Findly et bien d'autres encore.
Bien sûr, l'auteure a ajouté un peu de piment pour faire son roman. Son ressort est l'amour qui eût lié Mehrunnisa et Jahangir.
Le roman redonne un peu de vie à des lieux comme le Fort d'Agra qui ne sont aujourd'hui plus visités que par les touristes. On notera cependant la répétition de quelques lieux communs (notamment sur les épices et les parfums) et une curieuse insistance sur l'éclairage des pièces par des diyas.
L'ensemble fait un roman dont la lecture est plaisante, que l'on connaisse déjà ou non les grandes lignes de l'accession au pouvoir par Jahangir. En effet, l'auteure distille imperceptiblement de nombreuses informations sur l'Inde de l'époque. Ces explications s'insèrent assez naturellement à l'intérieur du récit, de sorte que le lecteur, tout en se divertissant avec une histoire quelque peu sentimentale, s'en trouvera peut-être plus instruit à la fin !
Les descriptions sont magnifiques, le talent de l'auteur nous transporte dans le monde de l'Inde, ses intrigues, ses odeurs, son faste et sa misère.. A lire, au moins pour sa culture personnelle.

EXTRAITS

"Mehrunnisa ne se doutait pas, et ne saurait jamais, qu'en favorisant ce mariage elle déclencherait une succession d'événements qui effaceraient son nom des pages de l'histoire.
Mehrunnisa ne se doutait pas, et ne saurait jamais, qu'Arjumand ( sa nièce) deviendrait l'unique Moghole jamais reconnue par la prospérité. Car la douce, la paisible et docile Arjumand éclipserait Mehrunnisa, la condamnerait à l'oubli... grâce au monument que Khurram édifierait pour sa bien-aimée : le Taj-Mahal."

"Alors, Khurram et ses hommes dévastèrent méthodiquement la campagne. Les villages qui avaient soutenu Amar Singh furent rasés, leurs maisons démantelées par des éléphants qui n'en laissaient pas une brique intacte, leurs habitants chassés, les champs de manguiers et de goyaviers brûlés. Là où des vertes branches avaient abrité perroquets multicolores et fruits succulents, on ne voyait que des débris noirâtres. Les puits furent condamnés et leur eau empoisonnée. Champs de blé et rizières furent arrachés. Des jours durant, la fumée imprégna l'atmosphère, assombrissant le ciel jusqu'à ce que le vent la balayât. " (Le Livre de Poche - p.270).


study study study
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Indu SUNDARESAN

Message  Arun le Mar 1 Déc 2015 - 17:26

Merci pour ce compte-rendu fort explicite Sapho et excuse mon retard pour répondre à ce fil ! Smile Je connais très peu cette auteure, que par ouÏe dire seulement ... il me semble que le roman que tu présentes me plairait, sans aucun doute du point de vue culture. Aussi je m’empresse de noter cela. study


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum