Les idées reçues sur le Moyen Age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les idées reçues sur le Moyen Age

Message  Invité le Mar 11 Oct 2016 - 20:34

« Quoi de neuf au Moyen Âge ? »

Cette exposition, située à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris, a pour but de détruire les idées fausses sur le Moyen Age et de rétablir la vérité sur une période en fait peu connue de l'histoire de France.

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/10/10/l-archeologie-demolit-les-cliches-sur-le-moyen-age_5011238_1650684.html?xtmc=archeologie_moyen_age&xtcr=2

"Présentée du 11 octobre 2016 au 6 août 2017, l’exposition « Quoi de neuf au Moyen Âge ? » raconte un autre Moyen Âge inédit et captivant et donne un nouvel éclairage sur l’environnement, la gestion des ressources, l’aménagement du territoire, la place de la technologie dans la société, les métissages au cœur des réflexions des sociétés actuelles.

ALORS, QUOI DE NEUF ?

Sait-on que le Moyen Âge est une époque innovante, dynamique, foisonnante d’inventions et de conquêtes intellectuelles ? Qu’au-delà de la peste, des croisades et des “invasions barbares”, le Moyen Âge connaît aussi d’importants brassages culturels, des perfectionnements technologiques majeurs et met en oeuvre des aménagements durables du territoire ? Qu’il est à l’origine des banlieues et d’un développement sans précédent de l’urbanisme ? Qu’il y avait des dizaines de milliers de moulins en France pour tous types d’usage ? Que la plus ancienne reine de France était… allemande ? Que des habitations rurales ne restent souvent que des trous de poteau, mais qu’on peut les faire « parler » ? Qu’il n’y avait pas que des princes à cheval mais aussi des chevaliers-paysans ? Voici une image bien surprenante du Moyen Âge, ni noire, ni rose. Les dernières découvertes archéologiques et la relecture des sources historiques en permettent désormais une nouvelle approche, plus riche, plus contrastée.

DÉCONSTRUIRE LES IDÉES REÇUES PAR L’ARCHÉOLOGIE

L’exposition « Quoi de neuf au Moyen Âge ? » vise à déconstruire les idées reçues sur le Moyen Âge. Elle donne aux visiteurs des clés pour mieux comprendre cette période, en lui présentant ce que les recherches récentes en archéologie, en sciences naturelles et en histoire apportent comme connaissances nouvelles.  Elle permet ainsi de dépasser l’image stéréotypée du Moyen Âge ancrée dans l'imaginaire collectif. L’exposition montre également, au delà de la richesse et de la complexité de la période, que le Moyen Âge nous a légué de nombreux héritages, encore présents aujourd'hui."

http://www.inrap.fr/exposition-quoi-de-neuf-au-moyen-age-11600



http://www.inrap.fr/magazine/Idees-recues-sur-le-Moyen-Age/Accueil#.V_0v3_CLSE5


Céline
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les idées reçues sur le Moyen Age

Message  Arun le Mar 11 Oct 2016 - 23:19

Merci infiniment pour ces informations Céline. Le moyen âge, un fort bon sujet !

Le moyen âge, si tant est soit peu que j'ai essayé de m'interesser à l'histoire (présenté à l'époque de nos études de façon plutôt rébarbative), fut ma période préférée.

Dommage que cette exposition soit, une fois de plus, à Paris ! mais le lien que tu mets est intéressant. Il offre déjà un bel aperçu et nous découvrons ainsi d'autres facettes de ce que fut le moyen âge, qui augurait sans doute déjà, le siècle des lumières...


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les idées reçues sur le Moyen Age

Message  Invité le Mar 11 Oct 2016 - 23:43

Merci, Arun, pour ton message.

Le Moyen Age est, me semble-t-il, en fait très proche de la période qui le suit immédiatement : la Renaissance. Cette dernière opère un retour aux Antiquités grecques et romaines, c'est certain, mais elle partage avec le Moyen Age la faculté (très baroque) d'animer l'inanimé et de chosifier le vivant.

"Tout vit, tout est plein d'âmes", comme dirait Hugo, au Moyen Age comme à la Renaissance.

Tout cela rentrera dans l'ordre au XVIIe siècle. "Enfin Malherbe vint" (citation de N. Boileau) et surtout Descartes.

Les Lumières n'auraient pas été possible sans l'intérêt nouveau porté à la raison au XVIIe siècle.

Reste que le Moyen Age peut à juste titre être associé à la lumière, comme l'a fait Régine Pernoud dans son bel ouvrage, par opposition aux ténèbres qui lui sont si souvent attribuées.

"Le Moyen Age, ère de ténèbres : telle est l'image que nous avons tous gardée de nos études secondaires. Les bâtisseurs de cathédrales ont été longtemps présentés comme des barbares et les auditeurs de saint Thomas d'Aquin comme des naïfs. C'est contre ces jugements préfabriqués que se dresse Régine Pernoud. Elle révèle le Moyen Age dans sa "lumière". Elle nous fait connaître sa richesse littéraire et son essor artistique, mais aussi ce qu'on connaît le moins : l'intérêt porté alors aux sciences et à la médecine. La vie quotidienne même portait la marque d'une civilisation déjà raffinée : l'hygiène - l'usage des "retraits", des bains publics et privés - était plus développée qu'au XVIIe siècle. La hiérarchie sociale reposait essentiellement sur des liens familiaux et il était beaucoup plus facile d'approcher Saint Louis que Louis XIV. Si les hommes avaient généralement l'autorité dans la famille, les femmes avaient des droits qu'elles n'avaient pas dans la société romaine et qu'elles ont reperdus dès le XVIe siècle. {Lumière du Moyen Age}, une découverte fabuleuse d'un temps mal connu où se mêlent le profane et le sacré, où se développent le commerce, les sciences et les arts : les XIIe et XIIIe siècles sont sans doute les vrais "Grands Siècles" de notre histoire."

http://www.grasset.fr/lumiere-du-moyen-age-9782246230021






Céline
avatar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les idées reçues sur le Moyen Age

Message  Sapho le Mer 12 Oct 2016 - 10:33

Merci Céline d'avoir ouvert ce fil effectivement très intéressant !

A lire : INVENTIONS ET DECOUVERTES AU MOYEN-AGE DANS LE MONDE  par S.SADAUNE



A la fin du Moyen-Age, la moitié de l'espace occupé par l'homme sur la terre est bouleversé. La découverte des nouveaux continents change la face du monde. Les hommes du Moyen-Age comptent de nombreux savants et découvreurs qui font progresser la géographie et la cartographie, ainsi que plusieurs sciences. Ce livre propose une triple approche :

1 – Un hommage aux Chinois et aux Arabes qui à l'aube du Moyen-Age, dans les années 400 à 500 ont produit des inventeurs et des découvreurs.

2 – Comment les progrès et les inventions asiatiques et arabes ont participé au développement technologique et industriel de l'Europe de cette époque.

3 – Une découverte de quelques grandes figures médiévales qui ont fait avancer leur époque, des philosophes, des voyageurs, des découvreurs comme Marco Polo, sans oublier Charlemagne et son engagement sans faille dans le champ de l'éducation.

Pourquoi lire ce livre ?

Ce livre est un témoignage de la curiosité, de la créativité et de l'ingéniosité de l'humanité, il présente un Moyen-Age divers et contrasté.
Le Moyen-Age se constitue peu à peu en une société que chacun déjà à cette époque, espérait voir devenir meilleure.

L'auteur :

SADAUNE Samuel est né à Paris en 1964, il est écrivain spécialiste du Moyen-Age et Vernien depuis 1998 .
Sa thèse de doctorat passée en 2002 s'intitule : « l'hygiène dans l'œuvre de Jules Verne » En parallèle à de nombreux articles sur Jules Verne dans le Bulletin de la Société Jules Verne ou dans la Revue Jules Verne, il publie plusieurs ouvrages sur le Moyen-Age. Depuis 2011 il publie une série d'ouvrages pour la jeunesse : Cinq volumes d'Aimeri, histoire d'un jeune garçon vivant sous le règne de Philippe le Bel.

Résumé :

   « Loin de se réduire à des siècles de guerres et de pillages, le Moyen Age est une période fructueuse durant laquelle les savoirs n'ont cessé de progresser. L'impulsion donnée par les moines occidentaux, grands compilateurs de savoirs et garants de la sauvegarde de l'héritage antique, fut déterminante.
  Néanmoins, et bien que l'astronomie et la médecine aient connu au même moment des progrès en Occident, c'est en Orient, notamment en Inde et surtout en Chine, qu'il faut chercher l'origine de la plupart des grandes découvertes. La numérotation moderne, le papier, la poudre, la boussole, l'horloge, l'imprimerie, sont autant d'inventions imputées à leurs peuples et transmises à l'Occident.
  De nombreux savants arabes des IXe, Xe et XIe siècles apportèrent en outre des éléments déterminants dans des domaines aussi divers que l'astronomie, la géographie et la médecine. A des milliers de kilomètres de là, les Mayas innovèrent à leur tour, à l'heure où le reste du monde n'avait pas même conscience de leur existence.
  Ce livre s'attache donc à réhabiliter des civilisations et des hommes que l'imaginaire collectif a relégués au rang d'oubliés ou d'anonymes à défaut de les ériger à celui des précurseurs. »


study study study  
avatar

Sapho
Le sage ArtiLittere


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les idées reçues sur le Moyen Age

Message  bergamote le Mer 12 Oct 2016 - 17:23

j'aime beaucoup vos "posts" éducatifs les filles moi aussi j'ai bien aimé cette période lorsqu'il fallait l'apprendre mais je dois avouer que je n'ai pas poursuivi mes recherches
avatar

bergamote
Le sage ArtiLittere


http://mariechevalier.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les idées reçues sur le Moyen Age

Message  Arun le Mer 12 Oct 2016 - 17:43

Régine Pernoud Céline, je l'ai lu en son temps, j'ai apprécié mais je ne suis pas certaine qu'aujourd'hui j'en ferais une référence ...

Sinon, j'étais vraiment passionnée par cette époque !

Dans ces mêmes années, je dévorais le Graal et les chevaliers de la table ronde ! (j'admets un peu à part du côté des légendes)

Et surtout la vie des femmes au moyen âge !

Pour dire que les femmes étaient vraiment à l'honneur en ce temps là voici une liste des écrivaines du moyen-âge  :
   
   Agnès de Navarre
   Agnès d'Harcourt
   Anne de France
   Anne de Graville
   Azalaïs de Porcairagues
   Brigitte de Suède (sainte)
   Christine de Pizan
   Clemence of Barking
   Constance de Rabastens
   Dhuoda
   Eleonore von Österreich
   Elisabeth von Schönau (sainte)
   Felipa Porcelleta
   Hadewijch
   Héloïse d'Argenteuil
   Hildegard von Bingen
   Hrotsvit von Gandersheim
   Isabel de Villena
   Jamette de Nesson
   Jeanne Filleul
   Johanne de Malone
   Julian of Norwich
   Louise de Beauchastel
   Lucrezia Tornabuoni
   Margery Kempe
   Marguerite d'Écosse
   Marguerite d'Oingt
   Marguerite Porete
   Marie de Clèves
   Marie de France
   Mechthild von Magdeburg
   Moniale de Barking



Ah Villon !

à suivre je l'espère ...


"Le mouton n'a pas mangé la rose et le Petit Prince n'est pas mort"

avatar

Arun
Tour de contrôle


http://www.suzannephilippe.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum